Aides financières à la rénovation de l’habitat

Aides financières à la rénovation de l’habitat
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

La rénovation énergétique est essentielle pour un meilleur confort du logement. Il s’agit de l’ensemble des travaux qui participe à l’amélioration des performances énergétiques de votre habitation. La rénovation énergétique présente de nombreux bénéfices tant sur le plan environnemental, financiers que sur les aspects liés au confort des occupants de l’habitation.

Pour accompagner les ménages dans la réalisation de ces différents travaux, qui s’avèrent souvent très coûteux, L’État a mis en place diverses aides. En effet, ces travaux participent non seulement à l’amélioration de la qualité de vie des occupants de la maison, mais aussi sont bénéfiques pour l’environnement. Parmi ces aides, nous pouvons citer :

Les aides de l’ANAH

Destinées aux propriétaires de logements construits il y a plus de 15 ans, ces aides permettent de diminuer substantiellement les déperditions énergétiques de la maison. Elles sont allouées à travers le programme « Mieux habiter » mis en œuvre par l’agence.

La prime énergie C2E

Cette aide gouvernementale permet de couvrir les dépenses pour la réalisation des travaux à caractère écologique dans la maison. Il s’agit des travaux tels que la mise en place d’un système de chauffage (une pompe à chaleur), d’un système de panneaux solaires, l’isolation tant interne qu’externe de la maison, etc.

Pour en bénéficier, la nature des différentes actions à mener tout comme leur ampleur doivent être évaluées.

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE)

C’est un coup de pouce fiscal pour encourager les particuliers à réaliser les travaux de rénovation énergétique. Concrètement, les dépenses liées à ces travaux sont déduites de l’impôt sur le revenu du ménage qui réalise les travaux. Ce crédit a une valeur qui varie entre 30% et 50% du montant global des éco-travaux.

Accessible à tous, sous certaines conditions (le logement à rénover doit être une résidence principale construite depuis plus de 2 ans), la valeur du crédit varie selon le foyer fiscal, l’ampleur des travaux à réaliser. Il peut arriver que le CITE soit supérieur à l’impôt à payer par le contribuable. En pareille situation, le surplus sera remboursé au contribuable concerné.

La TVA à taux réduit

Les travaux éligibles au CITE sont également éligibles à la TVA à taux réduit de 5,5%. Ces travaux améliorent le potentiel énergétique des logements rénovés. A ce propos, pour bénéficier de cette TVA, le logement à rénover doit avoir été livré depuis au moins deux ans.

L’éco-Prêt à Taux Zéro (éco-PTZ)

Tout particulier peut en bénéficier s’il souhaite réaliser des éco-travaux dans son habitation. Ce prêt à taux zéro, en vigueur jusqu’en 2021 est remboursable sur une période de 15 ans, tandis que sa valeur maximale est de 30000 euros. Les éco-travaux concernés sont : l’isolation du toit, du plancher, l’isolation partielle des ouvertures, ou de la moitié des parois de la maison, l’installation d’un dispositif de chauffage utilisant une énergie renouvelable.  

La rénovation énergétique permet d’améliorer la qualité de la vie des habitants et de réduire durablement l’empreinte écologique de la ville. En effet, plus les maisons sont construites plus les effets du dioxyde de carbone sont réduits. Par ailleurs, si à la rénovation énergétique, on ajoute la rénovation esthétique, cela permet de concilier efficacement potentiel esthétique et énergétique de vos habitats selon vos attentes. En le faisant, vous réaliserez d’énormes économies sur les dépenses énergétiques globales de la maison.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email