Barrière anti capillarité : pour lutter efficacement contre les problèmes d’humidité

Traitement remontées capillaires
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Pour combattre l’humidité dans la maison et des sols, il existe une variété de solutions différentes les unes des autres, mais tout aussi efficaces. C’est la raison pour laquelle, un diagnostic approfondi est toujours conseillé pour établir avec certitude à quel problème d’humidité on a à faire. Cette précaution permettra plus tard d’appliquer le traitement adéquat. La construction d’une barrière anti capillarité fait partie de cette gamme de solutions conçue pour protéger les sols contre l’humidité grimpante.

Qu’est ce qu’une remontée capillaire ?

Lorsqu’une maison est construite, les fondations sont souvent au contact direct du sol. Si le terrain est plus ou mois humidifié par la présence à proximité d’une nappe phréatique, du caractère argileux du terrain, cela peut avoir un impact grave sur la capillarité des composants utilisés pour la construction.

Sous la pression régulière de l’eau sous- terraine, l’eau va progressivement monter jusqu’au niveau des parois, du plancher. Et lorsqu’aucun traitement n’est appliqué, l’humidité peut atteindre les parties habitables de la maison. Ce sont les remontées capillaires dont les conséquences lorsqu’elles ne sont pas traitées peuvent être désastreuses pour l’habitat et ses occupants.

Les murs extérieurs comme intérieurs, les façades, perdent leurs propriétés isolantes, leur éclat originel. En plus de procurer un inconfort réel aux occupants de la maison, cela peut avoir des conséquences dangereuses sur leur santé, mais également sur le long terme détériorer les fondations de l’habitat.

Le diagnostic de la capillarité : comment ça marche ?

Pour vous assurer que vous êtes en présence d’un phénomène capillaire, il est recommandé de faire appel à un professionnel. A première vue, tout comme vous, il constatera les signes de l’humidité (traces, moisissures, etc.). Par la suite, à l’aide d’un hygromètre, il analysera le taux d’humidité de la maison, des murs. Ce n’est qu’au terme de cette opération qu’il vous préconisera la solution à mettre en place contre les remontées capillaires.

En quoi consiste la mise en œuvre d’une barrière anti capillarité ?

La barrière anti capillarité comme son nom l’indique permet de mettre en place une rupture de la capillarité de manière à protéger les murs et les sols de la maison. La protection contre les remontées d’eau issues des sols dans le cadre des constructions en hauteur est une exigence prévue par la norme NF P 10 202-1 référence DTU 20.1 et son amendement d’avril 1994.

Pour réaliser la barrière, le béton armé est utilisé pour réaliser un chaînage au niveau du plancher du rez-de-chaussée sur toute l’épaisseur des fondations. Le chaînage, pour plus d’efficacité est réalisé à l’air libre à environ 5 à 10 cm au dessus du sol extérieur. Lors de la mise en œuvre d’une barrière anti capillarité, l’objectif est de créer une coupure de la capillarité. Cela est également possible à travers l’injection d’une solution hydrofuge constituée de résine ou de gels tous les 15 à 20 cm dans des perforations inclinées, d’un ou des deux côtés en fonction de l’épaisseur des murs.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email