Isolation extérieur maison : Les différentes techniques et étapes

Isolation extérieur maison
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

L’isolation extérieur maison a un objectif précis ; celui d’améliorer le confort thermique de l’habitat. Il s’agit d’ajouter des isolants sur les parois de l’habitat en contact avec l’extérieur. Cette technique d’isolation, largement convoitée, est considérée comme très efficace par les experts, sur le plan thermique. De plus, elle permet de préserver la surface habitable de la maison à isoler.

Les avantages de l’isolation extérieure des maisons sont considérables, non seulement en termes de coût et de valeur de la maison, mais aussi en termes de santé, de sécurité et de confort de votre famille.

Si vous ne savez pas comment procéder à l’isolation extérieur de votre maison, que vous vous demandez quel isolants choisir et quel budget prévoir pour ces travaux, lisez cet article. Nous vous donnons tous les conseils dont vous avez besoin.

Isolation extérieur maison : quand est-ce que cela s’impose-t-il ?

Si vous désirez améliorer le confort thermique dans votre maison, la meilleure solution demeure l’isolation par l’extérieur. Cette solution est applicable même si vous avez des contraintes de surface habitable. Vous pouvez également vous lancer dans ces travaux, tout en restant dans votre domicile, contrairement aux travaux d’isolation par l’intérieur, qui sont, dans la plus part des cas, imposants.

Ainsi, grâce à l’isolation par l’extérieur, vous réussirez à augmenter le confort durant les mois de froid, et améliorerez, en même temps, la performance des parois. Il s’agit d’une importante étape puisque les parois sont responsables de 25% des déperditions thermique dans une maison, si elle est mal isolée.

Durant les mois chauds, vous bénéficierez également d’un meilleur confort thermique puisque l’isolation par l’extérieur apporte de l’inertie à l’habitation. En effet, elle permet de préserver l’épaisseur des murs à l’intérieur du volume isolé.

Et si vous avez déjà pensé à refaire la façade de votre maison, ne reportez pas le projet. Il est tout à fait faisable en même temps que les travaux d’isolation par l’extérieur.

Quelles sont les techniques possibles d’isolation par l’extérieur ?

techniques d'isolation

Quand vous décidez d’entamer des travaux d’isolation extérieur maison, vous devez tout d’abord choisir la technique la mieux adaptée. Vous pourrez choisir parmi les 3 techniques les plus convoitées, selon le type de matériaux de construction utilisé. Ainsi, les professionnels du domaine vous proposeront l’isolation enduite, l’isolation avec un bardage, ou alors, la mise en place d’un double mur. Les résultats de ces différentes méthodes divergent, notamment en ce qui concerne l’aspect esthétique.

Isolation extérieur maison avec enduit

Dans cette méthode d’isolation, l’isolant est généralement fixé à l’aide de chevilles ou alors collé via un mortier-colle directement sur le mur de façade de votre maison. L’artisan que vous aurez engagé (ou la société prestataire du service) recouvrira l’isolation d’un premier enduit d’accrochage avec un treillis d’armature en fibres de verre. Par la suite, il appliquera une couche de fond. Cette dernière servira à égaliser les surfaces. Enfin, un enduit de finition sera appliqué.

Isolation extérieur maison avec bardage

Cette méthode d’isolation par l’extérieur est différente. En effet, l’expert fixera une ossature sur le mur extérieur. Celle-ci servira de support à l’isolation. Par conséquent, l’isolation sera protégée des intempéries par un pare pluie et un bardage.

Dans cette méthode, il est facile de distinguer les parements de bardage traditionnels en bois, les panneaux de bois, la terre cuite ou les bardages composites. Notons ici qu’il est primordial de préserver une lame d’air entre le bardage et l’isolant. Cette lame permettra l’évacuation de la vapeur d’eau provenant de l’intérieur.

Selon vos besoins et votre budget, vous pouvez choisir de mettre une ou deux couches d’isolants. Sachez tout de même que la deuxième couche représentera un excellent pare pluie. Si vous optez pour cette deuxième option, vous pourrez choisir d’associer deux panneaux de fibre de bois, à titre d’exemple, avec un traitement pare pluie pour celui placé le plus à l’extérieur.

Dans le cas où le support est irrégulier, la meilleure option pourrait être les isolants en vrac. En effet, ils permettent d’épouser au mieux le bâti et réduire, également, le coût des opérations.

Ainsi, le professionnel au chantier optera pour la fixation de l’ossature directement contre le mur. Il utilisera dans ce cas des chevrons ou alors, des pattes d’équerre. S’il opte pour des chevrons, l’isolant sera donc intercalé dans l’ossature. Par conséquent, les ponts thermiques se trouveront placés au niveau des chevrons. Par contre, s’il choisit les pattes d’équerre, l’expert glissera l’isolant sous les chevrons et les ponts thermiques se résumeront aux fixations métalliques.

Isolation extérieur maison : Les murs maçonnés à double parois

Quand on parle de murs maçonnés à double parois, en parle alors du double mur. En effet, cette isolation extérieure comporte un mur intérieur et un mur extérieur. Entre ces deux murs, l’artisan du chantier collera ou fixera mécaniquement un isolant. Ainsi, le mur intérieur sera le mur porteur.

murs maçonnés à double parois

Quant au mur extérieur, il fera office de parement. Généralement, l’artisan maçon fixera les deux murs en utilisant des systèmes d’ancrage. Il s’agit de platine de solidarisation. Ces platines sont souvent équipées d’une rondelle pour fixer l’isolant au besoin.

Et si vous voulez que la condensation puisse s’évacuer facilement, vous pouvez opter pour une lame d’air entre l’isolant et le mur de parement. Ceci est possible si le mur de parement est très peu perméable.

Etape suivante : Choisir l’isolant

Quand on choisit d’entamer des travaux d’isolation extérieure, on n’a plus de souci du côté de la surface habitable. En effet, celle-ci ne sera pas touchée par les travaux, et l’espace habitable ne sera, en aucun cas, réduit. On n’a donc pas de problème concernant l’épaisseur de l’isolation. Cependant, cette épaisseur pourra constituer une contrainte sur un autre plan.

En fait, lorsqu’on entame un projet de rénovation, si l’isolant ajouté est épais et que les menuiseries sont posées coté intérieur du mur, cela pourrait entrainer des problèmes. Pour ces zones, la solution est de choisir un isolant plus performant mais pas forcément plus épais. Cela coûtera peut-être un peu plus cher, mais ça vaut la chandelle !

Il est important de savoir, à ce point précis, que les matériaux que vous choisirez pour l’isolation extérieure de votre maison, si elle est ancienne, ne doivent pas couper le transfert de vapeur d’eau de l’intérieur vers l’extérieur. Ces isolants doivent par conséquent, être perméables. Pensez donc aux isolants biosourcés et évitez ceux à base de polystyrène. Ce dernier reste, pourtant, très utilisé pour des raisons économiques. Seulement, son efficacité pour ces cas particuliers n’est pas la meilleure.

Dans le cas de problèmes d’humidité dans votre maison, les experts recommandent toujours de commencer par régler ces problèmes et veillez à la ventilation continue et mécanique de votre maison, avant d’entamer vos travaux d’isolation programmés.

Ensuite, vous pourrez choisir des isolants représentant une bonne capacité hygroscopique pour vos travaux.

Voici quelques exemples des isolants disponibles sur le marché, avec nos avis sur leur utilisation :

  • La brique de chanvre : isolant biosourcé assez cher également, et dont l’épaisseur minimale lors de l’utilisation est de 30 centimètres.
  • Le béton cellulaire : pour l’utiliser, l’épaisseur minimale est de 35 cm. Il s’agit d’un isolant biosourcé qui est assez cher, comparé aux minéraux.
  • La fibre de bois rigide et les panneaux de liège : tous deux des isolants biosourcés, représentant les mêmes caractéristiques des isolants précédents côté prix. Seulement, l’épaisseur minimale lors de l’application s’élève à uniquement 15 cm.
  • La laine de verre, la laine de roche et le polystyrène expansé : ce sont tous des isolants minéraux, qui coûtent moins cher que les isolants biosourcés, et dont l’épaisseur minimale lors de l’application varie entre 12 et 14 cm.

Isolation extérieur maison : Quelles sont les aides financières ?

aides financières isolation

Le gouvernement français a mis en place une batterie d’aides financières, accordées à toute personne souhaitent procéder à l’isolation de sa maison, par l’intérieur ou l’extérieur.

Ces aides permettent de financer une partie ou la totalité de votre projet, et ce, selon vos ressources. Nous en citons à titre d’exemple le crédit d’impôt, l’Eco PTZ, la TVA à taux réduit, le projet « Habiter mieux » de l’ANAH, les CEE, les chèques énergie…

Pour pouvoir bénéficier de ces aides qui vous seront d’une grande utilité lors de l’établissement de votre projet, il est primordial de respecter deux conditions principales, à savoir :

La première condition concerne l’épaisseur à choisir. Si vous voulez viser une bonne résistance thermique, cette dernière doit être d’au moins 3.7 m².K/W pour l’isolation des murs en façade. Les artisans qui seront en charge de vos travaux d’isolation extérieure vous proposeront automatiquement ce modèle d’isolation, car c’est ainsi qu’ils pourront vous permettre d’avoir accès aux aides financières.

Cela dit, vous devez savoir que ce chiffre demeure un minimum. D’ailleurs, on vous recommande vivement de choisir plutôt une résistance thermique supérieure ou égale à 5 m².K/W. Et ne craignez pas le prix. En effet, le surcoût est faible car la partie relative à la main d’œuvre restera quasiment identique. De plus, avec cette isolation, vous anticiperez sur les réglementations à venir. Par conséquent, d’une part, votre maison sera valorisée durablement et d’autre part, vous n’aurez plus à repenser l’isolation des murs avant très longtemps.

La deuxième condition est d’effectuer la pose de votre isolant dans les règles de l’art. En fait, il s’agit d’une condition essentielle pour pouvoir bénéficier des aides financières. Et pour ce faire, il faudra confier les travaux de pose à un artisan RGE (Reconnu Garant de l’environnement). Celui-ci pourra vous guider dans les dispositifs d’aides et réaliser une pose dans le respect total de l’environnement.

Isolation des murs par l’extérieur : Combien ça coûte ?

Il est clair que toute personne s’engageant dans un projet d’isolation aimerait que cette dernière soit durable dans le temps. Et pour ce faire, il faut beaucoup d’implication et de technique lors de l’application de l’isolant. De plus, il faut accorder une attention toute particulière aux tours de baies, aux bas et hauts de murs, sans oublier, bien évidemment, la mise en œuvre de l’enduit. Et c’est justement pour cette raison que notre équipe d’expert en isolation par l’extérieur vous recommande, vivement, de faire appel à un professionnel qualifié ayant déjà de l’expérience pour réaliser de tels travaux.

Avant de choisir ce professionnel, vous devez également avoir une bonne idée sur les tarifs des différents services et produits. Dans ce sens, il faut compter environ 150 euros par mètre carré de façon globale. Mais voici comment se détaille ce tarif :

Pour une maison de moins de 100 mètres carrés, la fourniture et la pose de chevrons sur les murs vous coûtera jusqu’à 1 950 euros en tout. Pour l’chat et la pose d’un pare-pluie, comptez jusqu’à 1 030 euros. Quant à l’achat et la pose de laine de roche, prévoyez environ 1 925 euros.

En ce qui concerne la fourniture et la pose de bardage, cette étape est la plus coûteuse et nécessite plus de 6 000 euros.

Par ailleurs, l’habillage des angles, des tableaux et des sous-face vous coûtera environ 750 euros. Pour la grille anti-rongeur en pied de bardage, et nécessite environ 200 euros.

Le reste des équipements et travaux nécessaires vous coûteront dans les 1300 euros, pour un total hors taxes d’un peu moins de 15 000 euros.

Pour bénéficier du meilleur rapport qualité prix et être tranquille tout au long de vos travaux, pensez à comparer les différentes entreprises prestataires de ce service dans votre département.
Pensez également à consulter, au préalable, les avis et recommandations des clients récents de ces entreprises.

N’oubliez pas non plus que les travaux d’isolation par l’extérieur font partie des travaux de rénovation énergétique. Par conséquent, ils donnent droit à des subventions dont vous pourrez bénéficier, et qui permettront de payer beaucoup moins.

Isolation extérieur maison : Les avantages et inconvénients

isolants biosourcés 3

Bien que l’isolation extérieur maison représente d’innombrables avantages, certains inconvénients sont aussi au rendez-vous. Voici quelques clarifications importantes à connaitre dès le départ :

1- Les avantages :

  • Grâce à l’inertie, vous pourrez profiter d’un meilleur confort durant les mois de l’été
  • Les ponts thermiques sont réduits
  • Les structures porteuses sont protégées et les risques de condensation largement réduits

2- Les inconvénients :

  • Un coût élevé pour votre projet de construction globale
  • Parfois, le côté esthétique est négligé
  • Ce type d’isolation ne peut être appliqué qu’à certains types d’habitation

Résumé :

Si l’on veut résumer tout ce qui a été dit plus haut dans cet article, on vous indiquera que bien que l’isolation par l’extérieur présente un grand nombre d’avantages, certains inconvénients sont bel et bien existants. Souvent, on peut penser que l’inconvénient le plus important est son prix élevé, mais c’est faux.

En effet, le prix ne constitue pas un réel problème, surtout avec les multiples aides financières octroyées par le gouvernement pour ce type de travaux.

Par ailleurs, l’isolation par l’extérieur peut s’avérer très intéressante lors d’un projet de rénovation surtout si vous projetiez de renouveler votre façade. Sachez cependant que cette technique, puisqu’elle n’est pas encore très utilisée en France, il lui manque encore des professionnels spécialisés et bien expérimentés. Pensez donc à bien choisir votre entreprise prestataire, non seulement sur la base de ses prix, mais également en vous focalisant sur ses performances et l’expérience de ses artisans.

Notons, enfin, que l’isolation des murs par l’extérieur est souvent envisagée après celle des combles perdus ou des rampants.

Choisir le bon isolant thermique extérieur

Si votre objectif derrière les travaux d’isolation thermique extérieure de votre maison, est la réalisation d’économies d’énergie, alors vous êtes sur le bon chemin.

Seulement, vous devez savoir que l’une des étapes les plus importantes est de bien choisir un isolant de murs extérieurs adapté à votre projet. En effet, il s’agit de l’élément central participant à la suppression des ponts thermiques responsables des déperditions de chaleur et de fraîcheur. L’isolant participe également à l’augmentation de la performance énergétique de votre maison, et par conséquent, à votre confort de vie.

Comment bien choisir votre isolant ?

Vu qu’il existe un grand nombre de matériaux pour l’isolation extérieure d’une maison, le choix s’avère parfois difficile. Sachez tout d’abord qu’il existe trois grandes familles de matériaux. Il s’agit des minéraux, les synthétiques et les produits naturels ou encore biosourcés. Chacun de ces matériaux dispose de caractéristiques différentes. Par conséquent, et pour bénéficier d’un confort optimal et de performances énergétiques optimales, il est essentiel de bien choisir l’isolant extérieur s’adaptant à votre habitation.

Parmi les matériaux d’isolation minéraux, on trouve les laines de verre et de roche. Par contre, les isolants synthétiques se résument dans le polystyrène expansé, le polyuréthane et le polyisocyanurate. Par ailleurs, il existe une longue liste d’isolants naturels, comme la fibre de bois, le liège, le chanvre, la laine de mouton et les plumes de canards.

Tous les experts vous le confirmeront. Le choix de l’isolant est étroitement lié au résultat que vous aurez après les travaux, ainsi que la durabilité de votre isolation extérieure.

Le choix de l’isolant influencera également le coût total du projet puisque les prix varient d’un isolant à un autre.

Le meilleur isolant thermique pour une isolation extérieur maison performante

En fait, il n’existe pas de « meilleur isolant » en général. Seulement, il est possible de déterminer le meilleur isolant pour chaque situation particulière. En effet, le choix de l’isolant devra dépendre de vos exigences, vos besoins ainsi que votre budget.

isolants biosourcés 1

Voici quelques exemples :

Les laines minérales

Les laines minérales ont toujours été très utilisées en France. En effet, elles sont particulièrement recherchées pour une isolation de façade. Ceci en raison du fait qu’elles disposent d’un caractère naturel et d’une grande performance thermique et acoustique. En plus de tout ça, elles sont ininflammables.

Parmi les laines minérales, on cite la laine de verre. Plusieurs experts recommandent cet isolant pour les travaux d’isolation par l’intérieur. Les fournisseurs proposent souvent la laine de verre sous forme de rouleaux ou de panneaux. Cet isolant, en plus de ses multiples avantages, possède d’excellentes propriétés thermiques et acoustiques.

En ce qui concerne l’isolation extérieur maison, les experts recommandent souvent la laine de roche. En plus de ne pas craindre l’humidité, cet isolant possède des caractéristiques thermiques très performantes. Il est à noter, cependant, que le prix de ce minéral est assez cher.

Les isolants biosourcés

Si vous voulez isoler votre maison tout en préservant l’environnement, les isolants biosourcés sont faits pour vous. En effet, ces isolants, en plus d’être non polluants, ils résistent assez bien au feu, à l’humidité et aux insectes. Certains d’entre eux sont issus d’une production biologique et sont recyclables.

Parmi ces isolants nous citons la laine et la fibre de bois qui est très connue pour sa durabilité, mais aussi le chanvre et la ouate de cellulose qui, eux, disposent d’un important pouvoir de régulateur hygrométrique et de différentes propriétés antibactériennes.

Les isolants synthétiques

Vous pouvez également opter pour un isolant synthétique, caractérisé par sa résistance aux conditions climatiques les plus rudes. Parmi les types d’isolants synthétiques on peut citer :

Le polystyrène expansé pour l’isolation extérieure

Cet isolant est certes très polluant, seulement son prix reste le plus bas. En plus, il dispose de plusieurs qualités thermiques, d’où sa position en tant que l’isolant thermique le plus répandus.

Le polystyrène expansé graphité

Parmi les isolants synthétiques on trouve également le polystyrène expansé graphité. Il est en vente sur le marché sous forme de panneaux. Le polystyrène le graphité (couleur gris sombre) est proposé à un prix légèrement supérieur à celui du PSE blanc. Cet isolant, si vous le choisissez, peut vous faire gagner jusqu’à 15 % en épaisseur. Par conséquent, vous pourrez plus facilement réaliser une isolation conforme aux normes et à vos besoins et exigences.

La mousse résolique

Il existe également sur le marché français des isolants à base de mousse résolique. Ces isolants sont proposés à la vente sur le marché sous forme de panneaux. Parmi leurs caractéristiques les plus importantes nous citons la résistance au feu et les excellentes caractéristiques thermiques. Un autre avantage de cette matière est qu’elle ne nécessite pas une grande couche pour être efficace. Il est ainsi possible d’économiser sur le coût d’achat de cet isolant.

A présent, vous avez toutes les informations nécessaires sur l’isolation extérieur maison. Il ne vous reste plus qu’à choisir le bon matériau et l’entreprise prestataire de services adéquate, pour démarrer les travaux dans les règles de l’art.

Conclusion

Trois raisons principales justifient le lancement de travaux d’une isolation extérieure d’une maison : l’efficacité énergétique, le confort d’une maison mieux isolée et la réduction des coûts de chauffage/refroidissement. Dès que vous regardez une maison ou un appartement isolé, vous vous rendez compte de la différence que cela fait. En hiver, lorsque vous regardez à quel point les fenêtres sont givrées, vous pouvez voir la différence.

Le service d’isolation extérieur maison est un investissement dans l’avenir. Étant donné que de nombreuses personnes emménagent dans des maisons plus récentes, il est important que les propriétaires fassent isoler correctement leur maison. Les avantages de ce service comprennent une réduction de la facture énergétique, un confort accru et une augmentation de la valeur de la propriété.

Pour choisir le bon produit d’isolation de la maison, vous devez tenir compte de facteurs tels que la durabilité, la longévité et la quantité d’énergie que chaque matériau peut absorber. En règle générale, plus le matériau est épais et dense, plus il coûte cher. En raison de leur couverture étendue, les matelas en fibre de verre sont souvent recommandés pour l’isolation de grandes surfaces de la maison. Mais si le coût est un problème, la fibre de verre soufflée peut être une option viable.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email