Isolation sous toiture entre chevrons: Tout ce qu’il faut savoir

isolation sous toiture entre chevrons
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Une bonne isolation du toit est indispensable lors des travaux d’isolation d’une maison. L’isolation sous toiture entre chevrons couplé souvent avec l’isolation sous les chevrons est efficace, peu coûteuse et peut être réalisée même par vous-même avec un peu d’habileté. Nous vous montrons dans ce guide les différents renseignements dont vous aurez besoin.

Table des matières

1- Isolation entre chevrons, isolation sous les chevrons quelles caractéristiques et relation ?

Qu’est-ce que l’isolation entre les chevrons ?

Dans le cas de l’isolation entre chevrons, des matelas isolants sont installés par l’intérieur entre les poutres de la charpente existante pour isoler la toiture. Si la couverture du toit d’une maison est intacte, cette forme d’isolation est idéale. En outre, surtout dans les maisons anciennes, le matériau du toit est souvent d’une bonne qualité, de sorte que les tuiles, par exemple, ne doivent pas être renouvelées. Un grand avantage de l’isolation entre les chevrons est qu’elle s’effectue depuis l’intérieur de la maison. Cela signifie qu’un bricoleur peut facilement l’installer lui-même. Il suffit de suivre les instructions et y consacrer le temps nécessaire pour l’installation. L’isolation entre les chevrons est fixée entre les solives en la coupant exactement à la bonne taille.

Quels sont les avantages de l’isolation entre les chevrons ?

Si vous voulez vous procurez un espace habitable et confortable pendant toute l’année, l’isolation est alors la solution la plus efficace que vous avez tant cherché. Outre la façade, le toit est la source de la plus grande perte de chaleur dans une maison. En moyenne, entre 20 et 30 % de la chaleur d’une maison est perdue par le toit. L’isolation thermique est indispensable pour le propriétaire d’une maison. Toute personne qui investit à ce stade sera rapidement éblouie par les résultats qu’il va récolter. Mais aussi, une meilleure humidité de l’air et un bon climat intérieur vont trouver place dans votre maison.

En tant que solution de rénovation, pour l’isolation de la toiture, l’isolation entre les chevrons présente un certain nombre d’avantages, dont le prix. Vous pouvez l’obtenir avec seulement 50 à 80 euros par mètre carré. Il s’agit d’une méthode d’isolation de la toiture relativement peu coûteuse, par rapport à l’isolation au-dessus des chevrons ou d’autres types d’isolation sous la toiture entre les chevrons. Le coût du matériau utilisé est ainsi faible par rapports aux autres types d’isolation. Ceux qui se lancent dans « l’aventure » de l’isolation des toits selon les instructions fournies dans cet article pourront réduire et minimiser les coûts de ce service.

Quel matériau isolant est disponible pour l’isolation entre les chevrons et l’isolation sous toiture ?

Quant au matériau d’isolation, il y en a plusieurs options. Notre guide donne un premier aperçu des différents matériaux d’isolation conventionnels et écologiques. On va en parler ultérieurement avec plus de détails :

  • Matériaux organiques
  • Matériaux inorganiques
  • Chanvre
  • Laine de verre
  • Laine de mouton
  • EPS
  • Fibre de noix de coco
  • Laine de roche
  • Fibre de bois
  • Cellulose

Ces matériaux pour l’isolation entre chevrons sont généralement fournis en :

  • Tapis d’isolation
  • Rouleau
  • Feutre de serrage

Chacune de ces formes permet de couper les matériaux avec facilité et précision. En outre, les matériaux présentent toujours une certaine flexibilité. Cela leur permet de s’adapter parfaitement lors de leur installation entre les chevrons.

Attention :

Il est essentiel de considérer la protection contre le feu avec les différents matériaux. Ainsi, il existe des options d’achat de matériaux non-combustibles dans les différents types de constituants.

Il y en a plusieurs formes d’isolation sous la toiture entre les chevrons. En effet, les panneaux d’isolation sont disponibles en différentes épaisseurs et fabriqués avec de différents matériaux.

Que signifient les valeurs indiquées sur les matériaux d’isolation entre les chevrons et l’isolation sous toiture ?

Les matériaux d’isolation thermique sont classés en fonction de deux points :

  1. leur conductivité thermique
  2. et leur coefficient de transfert de chaleur.

La conductivité thermique représente le courant qui traverse le matériau isolant à une différence de température. Le coefficient de transfert de chaleur – également appelé résistance au transfert de chaleur – indique la quantité de chaleur capable de traverser le matériau isolant… L’effet isolant du matériau est de plus en plus optimal tant que la conductivité thermique et le coefficient de transfert de chaleur diminuent.

Que signifie le doublage des chevrons ?

Selon les exigences et les normes de la santé mis en action par plusieurs associations et comités sur les économies d’énergie, une couche d’isolation doit avoir au moins 20 à 24 centimètres d’épaisseur pour une isolation sous la toiture entre chevrons intermédiaires. Cette quantité est nécessaire pour atteindre la valeur U requise de 0,24 Watt / (mètre carré x Kelvin).

Cela signifie que les matelas d’isolation ayant l’épaisseur nécessaire, plus élevée, ne conviennent pas. Pour pouvoir néanmoins poser l’isolation entre les chevrons conformément aux normes connues, les chevrons doivent être doublés.

Il y en a deux possibilités :

Un bois carré de 6 centimètres sur 8 centimètres doit être vissé sur les chevrons déjà présents. Il s’agit d’une solution simple qui pourra être mise en action en un clin d’œil facilement.

À gauche et à droite des chevrons, on essaye d’introduire une planche ayant une profondeur adéquate. Cela doit être soigneusement aligné. Cette solution est évidemment plus complexe. Elle est ainsi plus coûteuse que la première possibilité qui suggère de faire un doublage des chevrons.

Cependant, les limites qui sont exigées en ce qui concerne les maisons anciennes, qui ont été construite avant la mise en point de ses lois, sont considérées comme remplies pour les maisons anciennes si l’épaisseur d’isolation la plus élevée possible est installée. Dans le cas des bâtiments classés, d’autres exemptions s’appliquent en ce qui concerne l’isolation sous la toiture entre les chevrons.

Les matériaux d’isolation des toits principaux :

  • Tapis d’isolation
  • Ruban d’étanchéité
  • Bande adhésive pour film pare-vapeur
  • Adhésif de scellement spécial
  • Film pare-vapeur ouvert à la diffusion
  • Isolation de la sous-poutre ou matériau pour le niveau d’installation
  • OSB ou plaque de plâtre pour le revêtement intérieur
  • Apprêt
  • Remplissage
  • Papier peint ou plâtre
  • Option : peinture

Certains magasins de bricolage proposent des ensembles prêts à l’emploi pour l’isolation du toit.

Isolation entre chevrons : pas à pas

Lorsque l’analyse du risque de condensation indique la présence, bel et bien, d’un risque, un pare vapeur doit être installé derrière la finition. Les deux couches d’isolant doivent être en contact pour minimiser les mouvements d’air entre elles. Plus précisément, des lattes de bois fixées sur les côtés des chevrons peuvent être utilisées pour retenir l’isolant entre les chevrons.

La sous-couche doit avoir une résistance à la vapeur inférieure à 0,25MNs par gramme. Elle peut ainsi être drapée sur les chevrons ou les contre lattes. Un support d’avant-toit rigide peut être nécessaire pour empêcher la formation de flaques et éviter la dégradation par les rayons UV. Il n’est pas nécessaire de ventiler sous la sous-couche. Cependant, sachez qu’il doit y avoir un mouvement d’air suffisant entre l’espace des lattes et l’air extérieur. Cette condition permettra à l’humidité de se disperser.

En effet, des contre-lattes (Min. 38 x 50 mm) peuvent être utilisées pour former un espace d’air profond au-dessus de la sous-couche. Les couvertures de toit telles que les tuiles et les ardoises laissent passer suffisamment d’air à travers les chevauchements. Seulement, les espaces d’air sous les couvertures étanches doivent être ventilés.

Grâce aux instructions pas à pas suivantes, vous pouvez réussir à poser vous-même votre isolant entre les chevrons.

1. Se débarrasser du revêtement intérieur

Commencez par enlever tous les revêtements intérieurs. Ainsi, vous pourrez décider, par la suite, s’il est nécessaire de doubler les chevrons.

2. Récupérer les besoins en matériaux

Conservez les reçus des achats de laine de verre dans un endroit sûr. En effet, dans le cas de vente d’une maison, l’acheteur saura de quelle année provenait la laine minérale et pourra plus facilement se débarrasser de la laine de verre par la suite, si nécessaire.

3. Mise en place de la feuille de sous-couche

Un autre constituant de l’isolation de la toiture est la feuille dite de sous-toiture. Elle est généralement placée entre les tuiles et les chevrons. Une feuille de sous-couche garantit que l’humidité venant de l’extérieur ne peut pas pénétrer dans l’isolation et l’endommager. Sans feuille de sous-couche, l’isolation deviendra humide. Cela peut entraîner la formation de moisissures et d’autres nuisibles. Si une feuille de sous-couche doit être ajoutée ultérieurement et de l’intérieur, ça sera un peu plus compliqué et relativement plus cher. En effet, la feuille ouverte à la diffusion est découpée exactement à la taille voulue.

Veillez à prévoir un surplomb généreux d’une bonne dizaine de centimètres. Fixez la feuille de sous-couche aux chevrons au niveau du surplomb de la feuille avec les liteaux. Si vous ne souhaitez pas fixer une feuille de sous-couche en raison de l’effort supplémentaire que cela implique, laissez quelques centimètres d’air entre le revêtement du toit et le nouveau matériau isolant. Cet espace libre permettra à l’air de circuler. Cela donnera ainsi l’occasion à l’humidité pénétrante de s’évaporer et empêcher ensuite la formation de moisissures.

4. Dédoublement des chevrons :

Puisque beaucoup de matériaux sont coupés à la taille pendant l’isolation, c’est probablement une bonne idée d’emporter les outils nécessaires pour couper les différents matériaux s’il y a assez d’espace sous le toit. Cela permet d’économiser beaucoup de marche et surtout de temps.

Note : assurez une bonne ventilation lorsque vous travaillez sous le toit.

5. Ajuster les tapis d’isolation exactement à la taille voulue

Les matelas d’isolation doivent être très serrés entre les chevrons. Cela peut être parfaitement réalisé si le matériau est coupé 1 à 2 centimètres plus large. Mesurez d’abord l’espace entre les chevrons. Ensuite, vous pouvez ajouter 1 à 2 centimètres. Cela engendrera la valeur idéale pour une isolation parfaite.

Isolation entre les chevrons :

Avec un peu de pratique et de temps, le serrage exact des matelas d’isolation sera rapidement atteint.

Attention :

Assurez une bonne ventilation lorsque vous travaillez sous le toit.
Faites attention aux angles et aux raccords, sinon des ponts thermiques s’y formeront.

Conseil : si vous voulez être absolument sûr, travaillez en deux couches. Le matériau isolant est acheté plus fin.

Appliquez ensuite deux couches décalées l’une par rapport à l’autre. En particulier, dans le cas de toitures anciennes, très irrégulières, la mise en œuvre avec des joints décalés peut être une bonne solution afin d’isoler idéalement la toiture éventuellement.

Application d’un ruban d’étanchéité

C’est une étape assez importante. En effet, le ruban d’étanchéité fixe la feuille pour l’étape suivante : l’agrafage.

6. Collez du ruban d’étanchéité sur les chevrons

La bande d’étanchéité adhère au pare-vapeur. Comme les plaques de montage seront vissées ultérieurement aux chevrons, le pare-vapeur a besoin de la bande d’étanchéité pour ne pas fuir à ces points sensibles et pour que sa fonction de pare-vapeur ne soit pas entravée par des trous.

7. Agrafez le film pare-vapeur aux chevrons.

La feuille inférieure chevauche toujours la feuille supérieure de dix centimètres. Un chevauchement généreux de 10 centimètres est également laissé sur le mur et le sol.

8. Vérification du film pare-vapeur

Les recouvrements, les bords et les raccords du pare-vapeur sont maintenant étanches à l’air avec la bande adhésive spéciale. Les fuites dans le pare-vapeur entraînent à long terme la formation de moisissures, c’est pourquoi un travail particulièrement soigné à ce stade est une nécessité absolue.

Attention : là où le pare-vapeur rencontre le plâtre ou le béton – c’est-à-dire le mur ou le sol – il est fixé de manière étanche à l’air avec la colle d’étanchéité spéciale. Veillez à ce que la feuille ne soit pas étirée.

En effet, les lampes incandescentes endommagent le pare-vapeur.

9. Fixation des lattes pour l’isolation sous les chevrons.

Si vous avez besoin d’un niveau d’installation pour les câbles, fixez maintenant les lattes pour l’isolation sous les chevrons.

Idéal en duo : isolation sous les chevrons et isolation entre les chevrons

Lorsqu’il s’agit d’isolation de toiture, l’isolation sous les chevrons a une existence quelque peu obscure. L’inconvénient est que l’espace et donc l’espace habitable dans les combles est perdu par l’isolation sous les chevrons. Néanmoins, ce type d’isolation de toiture ne doit pas être écarté prématurément.

L’isolation sous les chevrons est le complément parfait de l’isolation entre les chevrons. Si la hauteur des chevrons n’est pas suffisante pour l’épaisseur d’isolation souhaitée dans le cas d’une isolation entre chevrons, celle-ci peut facilement être combinée avec une isolation sous chevrons. Cela augmente l’efficacité énergétique de l’isolation entre les chevrons jusqu’à 25 %.

Un autre avantage est que l’isolation sous les chevrons réduit les ponts thermiques au niveau des chevrons, dont le bois a une conductivité thermique trois à quatre fois supérieure à celle du matériau isolant entre les chevrons.

Comment l’isolation sous les chevrons est-elle construite ?

La condition préalable à ce type d’isolation de toiture est que la couverture du toit est encore intacte. Dans ce cas, l’isolation sous les chevrons s’est également avérée comme le moyen idéal d’améliorer l’isolation thermique d’une isolation existante déjà entre les chevrons. Ainsi, l’ancienne isolation entre les chevrons peut être conservée. Pour l’isolation sous les chevrons, une latte est appliquée sur les chevrons.

Les espaces entre ces lattes sont remplis du matériau isolant sans interstice, comme pour l’isolation entre les chevrons. Ensuite, les lattes peuvent être utilisées en même temps pour fixer les plaques de plâtre lors de l’extension du toit. Il existe également des panneaux d’isolation dotés d’une languette et d’une rainure sur tout le pourtour et qui sont simplement vissés aux chevrons par le bas. De cette façon, une couche d’isolation continue peut être rapidement créée.

L’avantage de l’isolation sous les chevrons en plus de l’isolation thermique améliorée : l’isolation sous les chevrons crée un niveau d’installation supplémentaire dans lequel, par exemple, des câbles électriques peuvent être posés.

L’isolation sous toiture et l’isolation entre chevrons ; quels sont les matériaux optimaux à utiliser et quelle estimation des prix :

Si votre maison n’est pas déjà construite de manière particulièrement efficace sur le plan énergétique, vous pouvez très probablement réduire vos coûts énergétiques en ajoutant une isolation du toit.

En particulier dans le cas de constructions de toits plus anciennes, il peut être utile d’isoler votre toit après certains temps. Si les travaux sont effectués de manière professionnelle, vous économiserez des coûts énergétiques et améliorerez le climat de vie.

Avant de vous lancer dans un tel projet, vous devez toutefois vous informer sur les différentes approches et possibilités d’amélioration de l’isolation des toitures. On vous indiquera dans cette deuxième partie, après une petite introduction, quelles sont les étapes nécessaires, quels sont les matériaux d’isolation disponibles en détail, et ce, à quoi vous devez faire attention. On vous fournira également de précieux conseils sur le thème des subventions.

Rénovation de l’isolation des toitures : par l’extérieur ou par l’intérieur ?

Fondamentalement, il existe deux approches différentes de l’isolation des toits : l’isolation par l’extérieur ou par l’intérieur. L’isolation par l’extérieur – dite isolation au-dessus des chevrons – offre de meilleures valeurs d’isolation, mais nécessite la réfection de la toiture. Par conséquent, cette méthode n’est une option que si vous prévoyez une rénovation complète du toit ou si vous construisez de toute façon un nouveau toit.

Il existe deux possibilités d’isolation par l’intérieur : l’isolation entre les chevrons et/ou l’isolation sous les chevrons et comme on a déjà expliqué dans la partie précédente, elles sont souvent associées.

Améliorer l’isolation du toit par l’intérieur : isolation entre chevrons

Vous pouvez également isoler entre les chevrons par l’extérieur, mais si vous ne voulez pas rénover ou refaire complètement votre toiture, vous pouvez isoler par l’intérieur. Comme son nom l’indique, l’isolation entre chevrons est installée entre les chevrons de la ferme du toit.

L’isolation entre les chevrons est généralement réalisée avec des matelas épais de laine de verre ou de laine minérale. Ils sont faciles à travailler et relativement peu coûteux. Les matériaux d’isolation naturels sont aussi fréquemment utilisés.

Cependant, si vous souhaitez rénover votre toiture avec une isolation entre les chevrons, il y a un inconvénient : des ponts thermiques peuvent se former au niveau des chevrons qui séparent les différents matelas d’isolation. Vous devez donc prendre des mesures d’isolation supplémentaires.

Éliminez les ponts thermiques de l’intérieur avec une isolation sous les chevrons.

En termes simples, les ponts thermiques sont des lacunes dans l’isolation de la toiture. Ils se produisent principalement au niveau des chevrons, car ils interrompent l’isolation entre chevrons. Pour éviter que de grandes différences de température ne se produisent ici, vous devriez effectuer une isolation professionnelle sous les chevrons lorsque vous faites rénover votre toit.

Lors de l’installation, une feuille dite pare-vapeur est d’abord appliquée sur l’isolation entre les chevrons. Les lattes du toit sont vissées sur les chevrons par-dessus. L’isolation sous le chevron est placée entre ces segments. Cette couche d’isolation supplémentaire isole les chevrons de l’intérieur.

Les panneaux de laine minérale ou de polyuréthane sont aussi principalement utilisés comme matériaux isolants pour l’isolation sous les chevrons.

Améliorer l’isolation du toit :

Vous pouvez choisir parmi les matériaux d’isolation suivants.
En fonction de votre budget, de votre méthode et de vos préférences personnelles – par exemple, en termes d’éco-bilan – vous pouvez opter pour différents matériaux d’isolation, voilà la description détaillée ;

La laine minérale :

Le matériau d’isolation classique pour l’isolation entre les chevrons ou l’isolation sous toiture :
Les fibres minérales sont le plus souvent utilisées pour la modernisation de l’isolation des toits. Il s’agit généralement de laine de roche ou de verre produite artificiellement. Les deux matériaux d’isolation ont d’excellentes propriétés d’isolation thermique et sont incombustibles. Ils conviennent également à l’amélioration de l’isolation des toits en pente et des toits plats.

La laine minérale doit porter un label de qualité RAL, qui garantit que le matériau d’isolation ne contient pas de substances cancérigènes. La laine de roche ou de verre est généralement relativement bon marché. Les inconvénients sont la faible capacité d’isolation acoustique ainsi que la possibilité de démangeaisons au contact de la peau. Pour cette raison, vous devez toujours faire installer le matériau isolant en laine minérale par un spécialiste.

Amélioration de l’isolation des toits avec des fibres de chanvre pour l’isolation entre les chevrons ou l’isolation sous toiture :

Comme alternative à la laine minérale, vous pouvez vous procurer sur le marché divers matériaux naturels avec lesquels vous pouvez isoler votre toit par la suite – par exemple des fibres de chanvre. La matière première renouvelable est disponible pour l’isolation entre chevrons sous forme de nattes ou pour l’isolation sous les chevrons sous forme de panneaux.

Les fibres de chanvre sont particulièrement respectueuses de la peau. En outre, le chanvre comme matériau d’isolation est très respirant et assure un climat intérieur agréable. En même temps, il n’est pas susceptible de pourrir et est naturellement insensible aux infestations de moisissures ou de vermine. Outre le chanvre, il existe d’autres matériaux naturels qui ne permettent pas toujours d’obtenir l’effet isolant souhaité et qui sont aussi nettement plus chers.

Il s’agit par exemple des fibres de bois, du coton ou du liège. Ces matériaux d’isolation alternatifs appartiennent à une classe de matériaux de construction inférieure (B2) et sont moins performants en termes de protection contre le feu qu’ils sont construits de la laine minérale ou le chanvre.

Isolation avec de la mousse plastique rigide : efficace et mince

La mousse plastique rigide est principalement utilisée pour l’isolation au-dessus et au-dessous des chevrons, car l’épaisseur de la couche isolante peut être importante dans ces méthodes d’isolation des toits. Des panneaux isolants en mousse rigide Resol, polyuréthane et polyisocyanurate sont disponibles. Toutes les variantes ont une très faible conductivité thermique, sont hydrofuges et très légères.

La mousse rigide Resol en particulier, qui est disponible depuis 2007, se caractérise par ses excellentes performances d’isolation. Même avec une épaisseur de 60 mm, une conductivité thermique de 0,021 W/mK peut être atteinte avec ce matériau d’isolation.

Combien coûte l’isolation d’un toit pour l’isolation entre les chevrons ou l’isolation sous toiture ?

Le coût de l’isolation d’un toit par mètre carré de surface de toit dépend de différents facteurs. Les matériaux utilisés influent sur les coûts tout autant que la méthode d’isolation choisie. Ainsi, l’isolation entre chevrons est l’option la moins chère en termes de prix, tandis que l’isolation au-dessus des chevrons entraîne les coûts les plus élevés en raison de la couverture du toit et constitue la méthode d’isolation de premier choix, notamment dans le cadre d’une rénovation complète de la toiture.

Coûts de l’isolation entre les chevrons :

Pour la structure d’un toit en coupe transversale ; différentes méthodes d’isolation peuvent être combinées entre elles, comme l’isolation au-dessus des chevrons et entre les chevrons.

Dans le cas de l’isolation entre chevrons, le matériau isolant sera inséré entre les chevrons sous la forme de laine minérale ou de laine de roche. Cette méthode est de préférence utilisée dans le cadre d’une rénovation de l’isolation du toit, à condition qu’aucune rénovation du toit ne soit nécessaire. Une alternative aux matelas isolants classiques est l’isolation par soufflage. Il convient aussi bien aux rénovations ultérieures à haut rendement énergétique qu’aux nouvelles constructions.

  • Laine minérale ou de roche : 50 – 100 euros par mètre carré
  • Isolation par soufflage avec système de sacs isolants : 50 – 65 euros par mètre carré
  • Isolation par soufflage avec système de panneaux durs : 40 – 50 euros par mètre carré

Coûts de l’isolation sous les chevrons :

L’isolation sous les chevrons est le complément idéal de l’isolation entre les chevrons pour couvrir de manière fiable les espaces entre les matelas d’isolation et augmenter la valeur d’isolation. Un autre domaine d’application de l’isolation sous les combles est l’optimisation ultérieure de l’isolation existante. Pour l’isolation sous les chevrons, l’expert en isolation de toiture installe des lattes croisées sur les chevrons, puis remplit les champs ainsi créés avec du matériau isolant. Le coût de cette opération varie entre 30 et 90 euros par mètre carré.

Coûts de l’isolation au-dessus des chevrons :

La méthode la plus coûteuse est l’isolation au-dessus des chevrons, car il faut enlever la couverture du toit pour cette forme d’isolation. C’est pourquoi il est principalement utilisé par les nouveaux constructeurs ou dans le cadre d’une rénovation complète de la toiture. Pour l’isolation au-dessus des chevrons, calculez des coûts d’environ 100 à 200 euros par mètre carré.

Tous les coûts indiqués ne sont que des indications approximatives qui vous permettent de faire une première estimation des coûts pendant la phase de planification. Pour une estimation fiable du coût total, veuillez contacter un expert.

Coûts si vous le faites vous-même :

Les travaux de bricolage ont également une incidence sur le coût total final. Cela est particulièrement vrai pour l’isolation entre les chevrons et sous les chevrons. Si vous disposez des compétences et du savoir-faire nécessaires pour poser correctement le matériau isolant, les coûts d’isolation de la toiture sont réduits par les frais de pose. Il faut toutefois tenir compte du fait qu’en raison de l’absence de bonnes conditions d’achat, les coûts des matériaux sont plus élevés que pour une isolation réalisée par une entreprise spécialisée.

Un autre inconvénient est la nécessité d’un travail professionnel et la possibilité de dommages consécutifs coûteux. Si vous bénéficiez d’un financement, vous aurez besoin d’une confirmation informelle d’un expert ou d’un conseiller en énergie pour les coûts matériels encourus et pour l’exécution professionnelle des travaux d’isolation.

Après ce guide profondément élaboré, vous pouvez dire que vous êtes devenus expert. Vous savez maintenant distinguer entre les différents types d’isolation et choisir celui qui harmonisera le type de votre maison.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email