Ravalement patrimonial: Tout ce qu’il faut savoir

Ravalement patrimonial
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Les bâtiments historiques constituent un lien tangible avec le passé. Ils racontent une histoire et gardent les souvenirs des gens qui y habitaient depuis des dizaines d’années, voire des siècles. Le ravalement patrimonial conserve l’esthétique d’origine et fournit un outil pédagogique pour l’histoire, l’art, l’architecture et l’ingénierie de la période où le bâtiment a été construit à l’origine. Il se concentre sur l’entretien et la réparation des matériaux historiques existants et la conservation de la forme d’une propriété telle qu’elle a évolué au fil du temps.
Si vous possédez un ancien bâtiment et que vous essayez de décider si vous devez le restaurer ou en construire un nouveau, lisez d’abord cet article avant de prendre une décision.

Table des matières

1. Pourquoi faire un ravalement patrimonial ?

Une partie importante de ce qui donne à une ville son caractère et son sens de la communauté est son histoire. Une façon de reconnaître cette histoire est de préserver les bâtiments et les structures historiques. Il est inévitable que les bâtiments vieillissent et doivent éventuellement être rénovés et réutilisés. Le ravalement patrimonial peut être plus durable et vous faire économiser beaucoup d’argent, de temps et d’efforts.
Voici des 10 raisons de restaurer un vieux bâtiment plutôt que de le démolir pour construire quelque chose de nouveau.

– Préservation de l’histoire à travers les bâtiments

Les vieux bâtiments sont des témoins de l’histoire esthétique et culturelle d’une ville. Ils contribuent à donner aux gens un sentiment d’appartenance et un lien avec le passé. Ils représentent souvent quelque chose de célèbre ou d’important pour les personnes qui vivent dans une ville ou les visiteurs.

– Outil d’apprentissage non seulement pour les architectes

Il est impératif de restaurer les structures historiques et les monuments et de les utiliser comme outils pédagogiques. Le ravalement des bâtiments historiques est un outil d’apprentissage non seulement pour les architectes et les constructeurs, mais aussi pour les étudiants et les communautés. Les anciens bâtiments aident à garder un lien avec le passé et apportent un certain caractère et charme aux vieilles villes. Ils constituent des points de repère qui dépeignent l’histoire des générations ainsi que la conception et les caractéristiques architecturales qui ne sont plus utilisées aujourd’hui. Visiter de vieilles structures aide à mieux étudier les techniques et la conception du passé.

– Maintien d’un design unique et original

Lorsque les constructions vieillissent, elles subissent une usure importante, notamment une décoloration, une détérioration du béton, des dommages aux fondations et même une croissance microbiologique causée par des bactéries. Même l’exposition aux intempéries et à d’autres facteurs environnementaux détériore considérablement le bâtiment au fil du temps. Le ravalement permet de redonner vie au bâtiment tout en conservant son superbe design original.

– Avantages économiques

La préservation d’un ancien bâtiment est souvent plus abordable que la construction d’un tout nouveau. Des étapes simples comme le nettoyage de l’extérieur, la réparation des fissures, l’ajout d’une nouvelle couche de peinture et le renforcement de la structure ne prennent pas beaucoup d’argent par rapport à une nouvelle construction.

– Considérations environnementales

Le ravalement patrimonial peut réduire la quantité de déchets de construction. La réparation et la réutilisation des bâtiments existants utilisent plus efficacement les ressources énergétiques et matérielles et réduisent les déchets. Il n’est pas nécessaire de créer de nouveaux matériaux, ni de jeter les anciens matériaux démolis. Il peut également préserver les ressources utilisées dans la construction de nouveaux matériaux.

– Une valeur culturelle inégalée

Les bâtiments anciens qui bordent les rues peuvent être témoin de l’histoire culturelle d’une région. Ils donnent aux gens un lien avec certaines valeurs sociales, croyances, religions et coutumes qui ont autrefois façonné cette région.

– Important pour la croissance économique

Sauver les bâtiments patrimoniaux de la démolition est également important pour la croissance de l’économie de la région à long terme. Ces projets de ravalement patrimonial attirent une multitude d’entrepreneurs, commerçants et artisans. Une fois les travaux terminés, ils stimulent également l’économie locale grâce aux activités du tourisme et des loisirs. Le ravalement des bâtiments patrimoniaux peut être ainsi un moyen extrêmement efficace de stimuler l’économie locale. Toutefois, il est essentiel que les travaux soient menés à bien de manière durable. Cela garantit que la construction soit beaucoup plus facile à entretenir dans les années à venir.

– Un vieux bâtiment vaut souvent plus qu’un tout neuf

Les bâtiments historiques sont souvent fabriqués avec des matériaux de meilleure qualité et offrent des touches architecturales impressionnantes. Ils peuvent avoir des détails et des caractéristiques que vous ne pouvez plus trouver comme des façades décoratives, des verreries inhabituelles ou une doublure en cuivre. Tout cela fait leur propre identité et leur caractère distinctif, ce qui les rend plus intéressants que les bâtiments modernes. Un avantage supplémentaire pour conserver et entretenir les vieux bâtiments, les anciennes méthodes de fabrication sont également prises en charge.

De plus, s’il y a une histoire importante derrière le bâtiment, cela pourrait valoir un joli centime. De plus, la remise en état des bâtiments anciens à leur aspect d’origine peut aider à attirer des investissements, ainsi que des touristes si les structures sont historiquement importantes. Par exemple, un bâtiment industriel historique mais abandonné peut être transformé en un petit espace commercial ou un développement à usage mixte, donnant une nouvelle vie à un bâtiment et même à tout un quartier.

2. Comment procéder à un ravalement patrimonial ?

Avant de vous engager dans un ravalement patrimonial, vous devez être préparé. Ce serait peut être un long processus. Préserver un vieux bâtiment pourrait coûter des centaines de milliers de dollars, voire plus. Voici ce que vous devez faire.

– Déterminer l’importance du bâtiment à préserver

Avant de commencer, vous devez déterminer l’importance du bâtiment que vous souhaitez restaurer pour la communauté ou la région ; monument historique, icône architecturale ou bâtiment d’une importance culturelle ? Déterminer l’importance historique, culturelle ou architecturale de votre bâtiment est essentiel pour sensibiliser, demander des subventions et des financements et respecter les directives. Pour ce faire, n’hésitez pas à consulter des historiens, des spécialistes en architecture patrimoniale et d’anciens propriétaires.

– Identifier une nouvelle fonction pour le bâtiment

Lorsqu’un bâtiment est construit pour la première fois, il sert un objectif spécifique. Au fil du temps, le but peut changer ou disparaître. Avant de vous lancer dans le projet de restauration, vous devez trouver un nouvel objectif ou une nouvelle fonction pour votre ancien bâtiment. Les options sont nombreuses : logements, bureaux, musée, siège social à but non lucratif, centre d’accueil, etc. Sans vision pour son avenir, vous le verrez probablement mourir lentement, même si vous réussissez à le sauver.

– Trouver un partenaire pour votre projet

Sauver un bâtiment historique n’est pas quelque chose que vous devriez tenter par vous-même. Des partenaires passionnés peuvent vous faire gagner une plus grande portée dans la communauté et augmenter vos chances de succès. Cela pourrait être un organisme communautaire, un groupe de préservation local, un gouvernement local, un comité national de préservation ou un entrepreneur.

– Rechercher un financement pour votre projet

Le financement d’un projet de ravalement patrimonial est probablement l’obstacle le plus important auquel vous serez confronté. L’Etat français propose des financements pour alléger le fardeau aux gens souhaitant préserver leurs constructions historiques.

– Choisir le traitement approprié

Une fois tout résolu, il est temps de vous lancer dans votre projet et redonner au bâtiment sa splendeur. Le choix de la bonne façon de réparer la propriété dépend de son importance, de son état actuel et de son objectif. Quatre techniques peuvent être appliqués ;

– Préservation :

Cette technique se concentre sur l’entretien du bâtiment, la réparation des matériaux qu’il possède et le maintien de sa forme d’origine.

– Réhabilitation :

Elle consiste à modifier ou ajouter à la propriété des éléments utiles pour répondre aux utilisations continues ou changeantes du bâtiment. La préservation de son intégrité historique reste la priorité numéro un.

– Restauration :

Ce traitement restaure le bâtiment tel qu’il était avant qu’il ne soit modifié. Tout ce qui a été ajouté au bâtiment et qui reflète des périodes autres que celle d’origine dans laquelle il a été construit doit être supprimé.

– Reconstruction :

Cette technique permet de recréer des parties qui ont disparu ou qui n’ont pas survécu.

3. Comment savoir quel traitement est approprié ?

Le choix de la technique appropriée pour la préservation d’un bien historique dépend de plusieurs facteurs ;

– Ravalement patrimonial: L’importance historique du bien

Il est essentiel de savoir si le bâtiment à préserver a une importance nationale, s’il s’agit d’une œuvre d’un maître architecte, si un événement important s’y est déroulé ou tout simplement s’il est un bien familial d’une importance particulière. Plusieurs bâtiments qui contribuent à l’importance d’un quartier historique bénéficient souvent de subventions de préservation.

– L’état physique du bien

L’état actuel ou le degré d’intégrité des matériaux du bâtiment avant les travaux et le degré de préservation de la forme originale sont importants pour choisir la technique appropriée. La préservation peut être appropriée si les matériaux, les caractéristiques et les espaces distinctifs sont essentiellement intacts et transmettent l’importance historique du bâtiment. Si le bâtiment nécessite des réparations et un remplacement plus importants, ou si des modifications ou des ajouts sont nécessaires pour une nouvelle utilisation, la réhabilitation est probablement le traitement le plus approprié.

– L’utilisation proposée

De nombreux bâtiments historiques peuvent être adaptés à de nouveaux usages sans endommager gravement leur caractère historique. Cependant, certaines propriétés à usage spécial peuvent être extrêmement difficiles à adapter à de nouvelles utilisations sans une intervention majeure et une perte résultante de leur caractère historique et même de leur intégrité.

4. Qu’est ce que le ravalement patrimonial ?

Le ravalement patrimonial est la remise en état des façades et des accessoires apparents des structures anciennes qui reflètent des éléments de l’histoire culturelle, sociale, économique, politique, archéologique ou architecturale locale ou nationale. Il préserve non seulement les bâtiments de grande valeur pour l’avenir, mais aussi le passé du pays. C’est indéniablement un processus délicat, mais qui est finalement très gratifiant. Il est principalement associé à la préservation historique des bâtiments.

Le ravalement patrimonial a d’abord été entrepris dans le but d’assurer la préservation de l’architecture historique et des bâtiments patrimoniaux pour l’avenir. Certains bâtiments sont également spécifiquement marqués comme bâtiments classés, ce qui signifie que la préservation de ces bâtiments a une importance encore plus grande.

Préserver l’originalité et l’authenticité d’un bâtiment ancien n’est pas une mince affaire. Les entrepreneurs chargés du projet doivent non seulement savoir comment préserver et protéger les bâtiments historiques, ils doivent être également capables de rechercher et déterminer ce qui mérite une conception historique. Ils doivent se conformer aux directives nationales pour le traitement de ces biens avec caractère spécial. En plus d’être aussi en mesure de diagnostiquer ce qui doit être fait pour préserver ce bâtiment.

5. Quand un bâtiment peut-il être considéré comme historique ?

Pour être considéré comme historique, un bâtiment doit être historiquement important. En d’autres termes, il doit :

  • Incarner un style architectural distinctif ;
  • Conserver son intégrité architecturale.

Cela signifie que l’apparence d’origine du bâtiment n’a pas été compromise par une modification insensible et transmet toujours un sens visuel du temps passé. Ses traits caractéristiques essentiels relatifs à son importance doivent toujours être présents. Pour un site archéologique, l’intégrité signifie que le site doit être relativement intact, avec ses motifs et ses couches d’artefacts et d’autres preuves archéologiques relativement intacts.

  • Etre associé à un événement culturel, politique ou social important ;
  • Qu’il s’agisse d’une propriété d’un individu important pour l’histoire ;
  • Etre bâti il y a plus de 50 ans. Ce laps de temps offre suffisamment de recul pour évaluer le bien dans le contexte de son époque de construction.

Cependant, un bâtiment de 50 ans n’est pas automatiquement considéré comme historique. Seuls les bâtiments anciens qui ont une importance suffisante reçoivent une désignation historique nationale, étatique ou locale.

6. Les différents types de bâtiments patrimoniaux

En France, les Bâtiments patrimoniaux se déclinent en deux catégories :

Bâtiments inscrits et classés Monuments historiques

Les bâtiments classés ont généralement un intérêt architectural ou historique particulier. L’inscription marque et célèbre cet intérêt. Elle le soumet également à la considération du système de planification, afin qu’il puisse être protégé pour les générations futures. Le France compte environ 25 mille bâtiments classés et inscrits qui sont des propriétés privées. Les biens classés représentent le 1/3 du patrimoine immobilier français. Les biens inscrits présentent quant à eux des intérêts d’histoire ou d’art suffisant.

Les statuts de classement ou d’inscription sont régis par le Code du Patrimoine, plus précisément son chapitre VI : « Tout immeuble classé comme monument historique ne peut ainsi ni être détruit, ni déplacé ou encore soumis à une quelconque restauration, réparation ou modification, sans un accord des services du ministère de la Culture. » ( source : legifrance)

Bâtiments situés en Zone protégée

Les bâtiments situés dans un espace urbain ayant un intérêt historique, artistique ou architectural sont considérés comme bâtiments situés en zone protégée. La rénovation de leur façades est soumise à des conditions de mise en travaux assez complexes. Les travaux doivent être surveillés par un architecte des bâtiments en France.

Ces conditions sont les suivantes :

  • Bâtiments situés en secteur sauvegardé ;
  • Inscrits à l’Inventaire des Monuments Historiques ;
  • Identifiés par le PSMV ( Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur ).

Selon le décret n°2015-836 du 9 juillet 2015), les propriétaires de bâtiments historiques doivent détenir obligatoirement un permis de construire (pour les deux derniers cas).

7. Les différents travaux d’un ravalement patrimonial

Avant de plonger dans le processus de ravalement de votre bien immobilier, il est sage de commencer par identifier les problématiques affectant votre paroi (moisissures, dégradations, etc.). Cela vous permettra de décider le type de traitement à appliquer (nettoyage, traitement, rénovation ou finition) à travers l’identification des défauts à traiter.

Les façades des bâtiments historiques diffèrent. Elles peuvent être faites de brique, de béton, de pierre ou de bois. Chaque matériau a ses propriétés, ses caractéristiques et ses problématiques. Sur la base de ce diagnostic, les entrepreneurs décident quel type de travaux entreprendre.

Ravalement Patrimonial: Plusieurs types de travaux de façade sont possibles :

– Le nettoyage de façade

Elle implique l’utilisation de plusieurs techniques dont le sablage, le ponçage, le nettoyage au Kärcher, le peeling, le nettoyage chimique et autres. Qu’ils soient en pierre, en brique ou en terre cuite, le nettoyage est l’aspect le plus visible des travaux de conservation des bâtiments. Lorsqu’il n’est pas effectué correctement, il a la capacité de causer des dommages soit immédiatement, pendant le nettoyage, soit pendant un certain temps après la fin des travaux de restauration.

Dans certains cas, il n’améliore pas seulement l’apparence de la scène de rue. Il peut également être une mesure vitale d’un bon entretien, qui contribue à la préservation des bâtiments anciens. L’adéquation des méthodes de nettoyage à des cas particuliers ne peut être confirmée que par des essais sur place sur tous les types de salissures pouvant exister sur un bâtiment spécifique.

– Le traitement de façade :

L’application d’un traitement adapté à un bâtiment dépend de l’état de vos murs extérieurs. C’est pour cela qu’elle est faite après l’achèvement du nettoyage de la façade. Les solutions de traitement de façade dépendent de la texture de la façade de votre bâtiment existant ou du matériau de construction extérieur (par exemple, façade en verre ou façade en brique).

– La rénovation de façade :

Les opérations de rénovation commencent après le nettoyage et le traitement de la façade. Cela inclut le rebouchage des fissures, la rénovation ou le remplacement des joints. Cette opération joue un rôle important dans le maintien de la valeur du patrimoine.

– Les finitions de façade :

Les finitions de façade de bâtiments historiques se déclinent en plusieurs types. Il existe de nombreuses options sur les marchés de la construction. Les plus courantes sont les suivantes : enduits décoratifs. finition des briques et des tuiles, parement. grès cérame, pierre naturelle et artificielle, etc. Cet évènement est non seulement réalisé pour rendre le bâtiment attrayant, mais il permet de protéger le matériau du mur des facteurs externes. Par exemple, sous l’influence de la neige, de la pluie et du vent, les murs peuvent se détériorer rapidement.

De nombreux propriétaires décident de réaliser un bardage et d’apporter protection et isolation aux murs. Le type de finition choisi dépend essentiellement du matériau du mur. Les caractéristiques des différents matériaux disponibles sur le marché et le budget réservé à ce projet peuvent être également pris en compte.

8. Les différentes étapes d’un ravalement patrimonial

Dans le cadre d’un projet de ravalement d’un bâtiment patrimonial, quelques étapes sont à respecter :

– La préparation du chantier

Avant de vous lancer dans le ravalement de la façade de votre immeuble, il est sage de commencer par préparer le chantier. Cela vous permet de garantir un lieu de travail sécurisé et une exécution rapide des travaux. L’obtention d’une autorisation pour la mise en place d’un échafaudage sur la voie publique est obligatoire avant le démarrage des travaux.

– Le nettoyage de la façade

Le nettoyage de la façade est important pour identifier les défauts des murs et décider par conséquent les traitements nécessaires. Nettoyage haute pression, sablage, gommage ou ponçage, plusieurs techniques de nettoyage peuvent être utilisées.

– Ravalement Patrimonial: La réparation et le traitement des murs

Le choix de la solution adaptée pour le traitement des murs de votre bâtiment dépend de plusieurs facteurs. Il est essentiel de réaliser un diagnostic précis des différentes pathologies ; défaillance des joints de façade ou des joints de dilatation, apparition de fissures dans la façade, remontées d’humidité par capillarité ou efflorescence.

– La protection des murs

Après le nettoyage et le traitement des murs extérieurs, il est essentiel de procéder à leur protection contre les intempéries. Dans ce cas, il est possible d’appliquer différents d’enduits sur les murs. Une peinture peut être ensuite posée.

9. A qui demander une subvention pour réparer un bâtiment vieux ?

Aujourd’hui, la nécessité de préserver les bâtiments patrimoniaux est largement reconnue. Pour ce faire, l’Etat français met à disposition une multitude de ressources financières. Les aides financières proposées diffèrent, selon la nature de l’édifice (protégé au titre des monuments historiques ou non).

– Subvention de la DRAC

La Direction régionale des affaires culturelles -DRAC- propose des subventions pour des projets liés à l’étude, à la réparation, à la restauration et à l’entretien de bâtiments patrimoniaux. Les constructions en question doivent être classées ou inscrites en tant que monuments historiques n’appartenant pas à l’Etat.

Les chantiers de ravalement patrimonial doivent être faits à l’identique et supervisés par un architecte en chef des monuments historiques. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la politique de protection, de conservation et de restauration du patrimoine monumental de la DRAC.

Les gens qui souhaitent entreprendre des travaux de réparation et de restauration pour préserver leurs biens historiques doivent consulter les services de la direction régionale des affaires culturelles. Cela implique la conservation régionale des monuments historiques (CRMH) et l’architecte des bâtiments de France au sein des UDAP (ABF).

Dans une étape suivante, une demande officielle doit être adressée à la DRAC. Le formulaire type est disponible sur le site du ministère de la Culture (https://www.culture.gouv.fr/). La demande de subvention doit être soumise avant la fin juin de l’année précédent les travaux.

Pour cela, il est essentiel de :

  • Planifier l’ensemble des travaux à entreprendre ;
  • Déterminer le montant de l’opération ;
  • Obtenir les autorisations nécessaires (autorisation des travaux, permis de construire, …) ;
  • Etablir un plan de financement. Cela implique la constitution du dossier à soumettre aux collectivités territoriales pour l’obtention d’aides.

Les aides fournies par l’Etat pour financer des travaux de préservation des bâtiments patrimoniaux n’ont pas de caractère obligatoire. Leur attribution est conditionnée à plusieurs facteurs :

  • disponibilités budgétaires de l’État l’année considérée,
  • urgence sanitaire de l’opération,
  • capacités contributives du porteur du projet,
  • participations éventuelles des autres collectivités,
  • ouverture ou présentation au public.

Le montant de la subvention attribuée par la DRAC varie en fonction de ces critères, en plus du niveau de conservation du bien. Votre projet de ravalement patrimonial peut être reporté sur plusieurs années si le coût des travaux que vous souhaitez entreprendre est très élevé.

Deux types de bâtiments historiques pouvant faire bénéficier d’une aide de l’Etat :

  • Bâtiments inscrits

La subvention peut s’élever entre 10 et 40% du montant des travaux.

  • Bâtiments classés

La subvention peut s’élever jusqu’à 50% du montant des travaux.

  • Subvention fournie par le dispositif locatif issu de la loi Malraux

Le dispositif locatif issu de la loi Malraux peut également financer des travaux de ravalement d’immeubles historiques. Pour pouvoir bénéficier des subventions proposées, certaines conditions doivent être remplies :

  • La location pour un logement utilisé à titre principal ;
  • Le respect des normes d’habitabilité.
  • Subventions proposées par les conseils régionaux et départementaux

Les aides financières pour la préservation des monuments inscrits ou classés ou des bâtiments présentant un intérêt patrimonial varient selon les institutions (conseils régionaux, conseils départementaux, …). Les conseils régionaux exigent qu’ils soient en ZPPAUP, en secteur sauvegardé ou encore dans une ville classée « Art et histoire ».

Les conseils départementaux, quant à eux, proposent des subventions de ravalement patrimonial pour la préservation des bâtiments non protégés. Ces aides sont essentiellement faites pour sauvegarder et valoriser le patrimoine rural non protégé. Les bénéficiaires sont invités à signer une convention avec la Fondation du Patrimoine. Ils doivent respecter certaines conditions :

  • Le bien à préserver doit être visible de la voie publique ;
  • Les entrepreneurs doivent s’engager à faire une restauration à l’identique.

Une fois le dossier de subvention approuvé, un label doit être attribué par la Fondation du patrimoine au bien en question. Ce label permet aux initiateurs de travaux de gagner jusqu’à 50% du montant des travaux de leur revenu imposable. Dans certains cas, la collectivité peut prendre en charge 20% des travaux et leur faire gagner jusqu’à 100% du montant des travaux. Ainsi, en plus du dossier déposé auprès de la fondation, il est vivement recommandé de déposer un deuxième dossier auprès de la commune ou du conseil départemental dans lequel se situe la propriété, l’objet de préservation.

D’autres sources de financement

Il existe bien d’autres sources de financement dédiées à la préservation de bâtiments historiques attribuées par d’autres fondations comme la Fondation « Pays de France » du Crédit Agricole, la Fondation pour les Monuments Historiques et la Demeure Historique. Les aides proposées par cette dernière sont mises à la disposition des propriétaires gestionnaires de monuments historiques classés, inscrits ou susceptibles de l’être. Quant à la Fondation pour les Monuments Historiques et la Demeure Historique, elle propose une subvention par année. Celle-ci est attribuée suite à un appel à projets.

  • Prix et primes

Des primes de plusieurs milliers d’euros sont également à disposition des propriétaires souhaitant sauvegarder et valoriser leurs biens historiques. On en cite :

Ce concours est organisé par Maisons Paysannes de France. Les candidats pouvant y participer sont ceux ayant entrepris des restaurations remarquables de maisons paysannes anciennes :

  • Le prix du Concours Pèlerin « Un patrimoine pour demain ». Ce concours est ouvert aux entreprises de sauvegarde du patrimoine religieux et rural.

10 . De réels problèmes peuvent apparaître lors d’un ravalement patrimonial

– Ravalement Patrimonial : Le traitement des tâches de carbone

L’un des principaux problèmes auxquels sont confrontés de nombreux bâtiments historiques est le traitement des taches de carbone. La tâche de carbone se produit lorsque les murs extérieurs d’un bâtiment sont tachés d’une substance noire ressemblant à de la suie. Cela peut se produire si un bâtiment se trouve à proximité d’une route très fréquentée ou est régulièrement exposé à des combustibles fossiles comme le pétrole, le gaz ou le charbon.

Pour les bâtiments historiques, cela signifie souvent une tache noire et laide qui ne peut pas être nettoyée avec un simple lavage à l’eau. Les pluies acides polluées nettoieront en fait ce film de suie, mais de manière inégale. Il en résulte des traînées de pollution noire très prononcées à l’extérieur du bâtiment historique.

– Ravalement patrimonial: Le sablage des bâtiments historiques n’est jamais acceptable

Le sablage est l’une des techniques utilisées pour nettoyer les bâtiments historiques. Il consiste à utiliser une ponceuse électrique pour éliminer essentiellement la suie ou les matériaux inesthétiques d’un bâtiment impossible à laver à l’eau. Cette pratique est inefficace, et est également nocive et jette les bases d’une dégradation supplémentaire du bâtiment. Le sablage non seulement élimine tout matériau que vous essayez de gratter d’un substrat, mais il endommage physiquement le substrat lui-même. Cela crée en fait l’environnement parfait pour que les organismes biologiques se multiplient dans les crevasses de surface humides et sombres. En conséquence, une tâche peut en fait être enfoncée plus loin dans le substrat et devenir plus importante avec un niveau de rétention d’eau plus élevé.

– Ravalement Patrimonial: Les nettoyants alcalins constituent une excellente solution

Les nettoyants alcalins constituent d’excellents moyens pour éliminer les taches de carbone des bâtiments historiques. Le prélavage du nettoyant alcalin est fabriqué à partir d’un gel alcalin qui est non acide et très efficace pour dissoudre les croûtes de carbone lourdes. Il peut être utilisé dans des applications précises telles que le nettoyage des taches, ce qui lui confère l’un des nombreux avantages par rapport aux sableuses.

Lorsqu’il est correctement appliqué, le prélavage se dissout et aide à éliminer les fortes incrustations de carbone du calcaire, de la brique, du grès et de la terre cuite. Une fois cette opération terminée, la maçonnerie devra être neutralisée avec le post-lavage. Cela garantit que tous les résidus du prélavage sont éliminés, permettant à la maçonnerie du bâtiment historique de conserver son aspect et sa couleur naturels.

L’après-lavage est un composé organique et n’endommage en aucune façon la maçonnerie. Il fonctionne également très bien dans les environnements humides, ce qui en fait le produit parfait pour la préservation historique dans à peu près n’importe quel climat. Il est également utile pour les bâtiments qui ont déjà été endommagés par le sablage.

Le prélavage peut être dilué et utilisé avec un temps de maintien de 30 minutes à deux heures. Cela donne aux travailleurs une certaine flexibilité lorsqu’il s’agit de traiter des bâtiments historiques présentant des problèmes d’intégrité du substrat, tels que ceux qui ont peut-être déjà été soumis au sablage.

11 . Conseils utiles pour un projet de ravalement patrimonial

Si vous avez un vieux bâtiment et que vous souhaitez conserver son identité, voici quelques conseils pour vous. Elles peuvent vous être utiles être sur la bonne voie pour protéger le patrimoine historique, culturel et architectural de votre communauté.

– Conserver le caractère du bâtiment

Les bâtiments historiques sont de belles pièces architecturales qui peuvent être un trésor non seulement pour les propriétaires mais aussi pour les villes auxquelles ils appartiennent. Il est important de restaurer vos bâtiments patrimoniaux de manière appropriée. La clé d’un ravalement patrimonial réussi est de suivre une approche minimaliste. N’en faites pas trop car vous pourriez risquer de le transformer en quelque chose qu’il n’est pas. Il est souvent recommandé de procéder à des réparations minimes tout en préservant l’aspect original du bâtiment et en conservant son importance patrimoniale.

Les bâtiments historiques présentent de riches caractéristiques architecturales, des détails de conception et des dispositions uniques qu’on ne peut pas voir dans les constructions modernes. Donc, il est essentiel de bien étudier le projet avant d’apporter des changements drastiques à l’apparence du bâtiment. Il est vivement recommandé de consulter des historiens locaux, des dirigeants communautaires et d’anciens propriétaires pour obtenir autant d’informations que possible sur le bâtiment.

– Ravalement Patrimonial: S’assurer que le bâtiment peut supporter les équipements modernes

Lorsque vous commencez un projet de ravalement patrimonial, votre première étape devrait être plus pratique qu’esthétique. Il est préférable de conserver et de réparer autant que possible le système structurel d’origine. Cependant, si vous constatez que d’autres équipements doivent être ajoutés, vous devez d’abord vous assurer que le bâtiment peut supporter de tels ajouts. Dans certains cas, il peut être nécessaire d’ajouter un système structurel entièrement nouveau pour renforcer le système existant avec des innovations modernes.

– Conserver autant que possible le bâtiment d’origine

Le ravalement patrimonial doit respecter autant que possible le caractère du bâtiment historique. Des précautions particulières doivent être prises pour éviter toute perte potentielle d’intégrité. Tout changement que vous envisagez doit être conforme à la conception, à la couleur et aux matériaux de l’architecte d’origine. Il doit être appliqué avec soin afin d’éviter d’endommager les caractéristiques et les finitions spécifiques. Si le remplacement de matériaux est inévitable, ils doivent présenter la même forme, la même conception et la même apparence générale que l’élément historique. Tous ces changements doivent être bien documentés.

– Consulter des experts historiques

Un projet de ravalement d’un bâtiment historique n’est pas une mince tâche. Il est sage de consulter des experts qui peuvent vous fournir une assistance tout au long du processus. Ils peuvent vous aider à estimer la quantité de travail à effectuer et son coût, à choisir les matériaux nécessaires, etc.

Conclusion

Le ravalement patrimonial est une merveilleuse façon de redonner aux bâtiments anciens leur splendeur et garder un lien avec le passé. Lors de ce processus, il est important d’utiliser tous les matériaux et directives appropriés et de prendre soin des moindres détails de la conception et de l’architecture afin que le bâtiment ressemble non seulement à l’original, mais encore mieux.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email