Tout savoir sur la prime rénovation d’énergie

prime rénovation d’énergie
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

La prime rénovation d’énergie est une aide fournie par l’État français pour tout foyer aux revenus moyens et modeste pour financer les travaux de rénovation. Ceci a été pensé dans le but d’aider les ménages à faire des économies d’énergie de leur logement. Cette prime s’élève à près de 1 350 € pour les revenus moyens et 3 000€ pour les revenus faibles. Cette prime est engendrée pour une période de 2 ans en faveur du plan de rénovation énergétique de l’habitat.

Actuellement, l’État français prend conscience de l’importance d’éco-rénover les habitations. C’est dans cette vision que le plan « j’éco-rénove, j’économise » a été mis en place. Le but est d’atteindre le cap des 500 000 domiciles rénovés par an. Pour sa mise en application, une loi a été votée le 17 septembre 2013 pour appuyer cette aide financière de l’État pour l’éco-rénovation. Mais, pourquoi éco-rénover et quels sont les principaux intérêts ? Nous avons trois bonnes raison d’éco-rénover. Eco-rénover c’est faire baisser les factures d’énergie, c’est améliorer votre confort et c’est faire augmenter la valeur de votre bien. Eco-rénover c’est alors agir dans vos intérêts propres. Quelle que soit votre situation financière, certainement, il existe une aide qui correspondra à vos nécessités de rénovation, dans le cas où vous voulez entamer des travaux de rénovation énergétique de votre maison.

Bénéficier de la prime rénovation énergétique : quelles conditions ?

Pour pouvoir bénéficier de cette prime rénovation d’énergie, il faut déposer une demande auprès de l’ASP. Pour faire la demande, il est obligatoire de fournir les justificatifs d’imposition, de domicile et pièces d’identité. Il suffit de remplir le formulaire « prime rénovation énergétique -formulaire de demande », en joignant une déclaration sur l’honneur. Ainsi, ce formulaire doit décrire les travaux à effectuer et doit forcément être signé par des professionnels du bâtiment avant la réalisation des devis.

Afin d’être éligible à la prime de 1350 € ou la prime de 3 000€, le logement doit se situer sur le territoire français et être fini depuis deux ans au minimum. Le bien immobilier ne doit pas bénéficier du programme de l’ANAH et ne doit faire l’objet d’une autre prime d’aide énergétique.

Le bien rénové doit être le logement principal et il faut être propriétaire pour faire une demande de prime. Afin de bénéficier de la prime de rénovation énergétique, vous devez ainsi réaliser un bouquet de travaux. Soit au moins deux travaux parmi les travaux d’installation de chaudière écologique, d’isolation thermique, d’installation de pompe à chaleur ou encore de chauffe-eau thermodynamique ou solaire. Chaque équipement ou matériau doit répondre à des critères techniques définis par l’Etat. Il est important de noter que cette prime sera attribuée dans la limite des fonds disponibles.

Les plafonds pour bénéficier de la prime rénovation d’énergie

Il existe certaines conditions de ressources à remplir pour bénéficier de cette prime. Cette dernière s’adresse aux propriétaires dont le revenu fiscal de référence n’excède pas 25 000 € pour une seule personne, 35 000 € pour un couple. Ce plafond est majoré de 7500 € par personne supplémentaire qui habite dans le foyer. Les nouvelles primes sont cumulables avec les anciennes aides financières.

La prime rénovation énergétique peut être haussée à 3 000 € pour les ménages les plus modestes. Ce sont ceux dont le revenu fiscal n’excède pas 26 000 € pour un couple ou 35 000 € si le couple réside en Île-de-France, et n’excède pas 37 000€ pour une famille de 4 personnes ou 49 000€ qui vit en Île-de-France.

Prime rénovation d’énergie : Les catégories de travaux de rénovation prises en charge

Pour obtenir la prime rénovation énergétique, il est essentiel de réaliser un bouquet de travaux. Il faut en effet au moins deux différents travaux dans la liste des travaux éligibles. Les travaux éligibles sont répartis entre isolation, chauffage et chauffe-eau écologique. Pour les travaux d’isolation, il s’agit de l’isolation des murs, de la toiture et la pose de fenêtre isolante. Les aménagements de chauffage écologique sont les chaudières à condensation, à micro cogénération et à granulé. Aussi, les appareils de chauffage au bois et les pompes à chaleur géothermiques et air eau. La dernière classification de ces travaux est l’installation d’un système de production d’eau chaude sanitaire qui utilise l’énergie renouvelable.

Il faut accentuer que tous les travaux devront être réalisés par des professionnels du domaine de l’isolation. Le domicile doit également se situer sur le territoire national et ne doit pas avoir fait l’objet d’une autre demande de prime d’aide à la rénovation thermique.

Le financement de 3 000 € concernent les travaux garantissant une nette amélioration de la performance énergétique du foyer, soit au moins 25%. Un professionnel va réaliser pour vous le diagnostic de votre logement et l’évaluation énergétique. Avec le diagnostic en main, il sera en effet en mesure de vous présenter les travaux les plus adéquats. Cependant, pour les personnes qui bénéficient d’une prime de 3 000€, les travaux ne doivent pas être commencés avant le dépôt du dossier auprès de l’ASP. Les travaux doivent impérativement et intégralement être effectués par des professionnels du domaine de bâtiment.

Les cumuls réalisables avec les autres aides de financement des travaux

La prime rénovation énergétique est cumulable avec la prime énergie. Également, cette nouvelle prime est cumulable avec le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et/ou l’Eco-prêt à taux zéro. Dans le cas où le revenu est supérieur à 30 000€, le cumul du crédit d’impôt pour la transition énergétique et de l’éco-prêt à taux zéro n’est pas faisable. Mais il est encore possible avec la prime énergie et un des deux autres.

Ainsi, la prime rénovation énergétique n’est pas cumulable avec les primes de l’ANAH ni avec certaines aides régionales.

Il faut savoir que cette prime n’est pas du tout étalée sur une durée indéterminée. Ne soyez pas en ajournement ! Un simulateur qui permet de savoir si l’on est éligible à cette aide ou pas est à votre disposition. Il a été mis en ligne par le ministère de l’Égalité des territoires et du Logement afin de vous faciliter la demande.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email