3 techniques d’isolation de combles aménagés

isolation de combles aménagés
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Avec le changement climatique que connaît le monde aujourd’hui, il est sage de préparer votre maison avec des matériaux qui peuvent maintenir un cadre confortable. L’aménagement des combles est génial pour agrandir l’espace de vie dans votre maison. Non seulement cela rend la pièce plus confortable, mais il vous permet également de faire des économies sur vos factures d’énergie. Cependant, l’aménagement des combles nécessite du temps et de l’argent. Il faut choisir soigneusement la technique d’isolation de combles aménagés appropriée pour obtenir les meilleurs résultats. Dans cet article, nous vous présentons trois des meilleures techniques d’isolation de combles aménagés. Nous vous expliquons exactement comment vous pouvez procéder pour créer un espace chaleureux et bien au chaud dans lequel vous et votre famille pourrez vous détendre.

– Isolation entre les chevrons

L’isolation entre les chevrons consiste à installer des panneaux isolants entre les chevrons en bois pour protéger la zone habitable nouvellement créée des fluctuations de température externes. Les panneaux doivent être poussés directement dans l’espace afin qu’ils soient bien serrés contre la couche d’isolant installée au-dessus des chevrons.

Une isolation intérieure ou extérieure est ajoutée pour améliorer encore les exigences thermiques, incendie ou acoustiques.

Comme toute autre technique d’isolation, l’isolation entre les chevrons a ses avantages et ses inconvénients. Le positionnement de l’isolation entre les chevrons peut éviter d’avoir à augmenter la hauteur d’un toit en isolant au-dessus ou, alternativement, en réduisant la hauteur de la toiture. Cependant, les panneaux isolants ne peuvent pas toujours être insérés à l’épaisseur requise en raison de la profondeur insuffisante des chevrons. Il peut également y avoir un risque de points froids le long des chevrons non isolés.

– Isolation en double couches

L’isolation en double couche est une des meilleures techniques d’isolation des combles aménagés. Doubler l’épaisseur de l’isolant doublera la valeur R de l’isolant, permettant de réduire de moitié les pertes de chaleur. Deux couches d’isolant sont installées et maintenues avec des bandes métalliques pour obtenir une valeur R élevée. Des bandes d’acier sont installées sur la face inférieure. Une couche d’isolant prédécoupée recouverte de tissu polypropylène est installée entre les pannes.

Une deuxième couche de fibre de verre sans revêtement est installée du sommet à l’avant-toit, perpendiculairement aux pannes de toit, au-dessus de la première couche. Les matelas isolants sont prédécoupés pour s’adapter aux cavités du toit et des murs de votre bâtiment.

Ce type d’isolation est un excellent choix pour les bâtiments où les gens vont travailler ou vivre ou lorsque les économies d’énergie sont importantes pour le propriétaire.

– Isolation des combles aménagés par Sarking

Sarking est l’un des meilleurs matériaux dont tout le monde peut se prévaloir de nos jours. Isoler par le sarking permet d’améliorer les performances thermiques de la maison. Elle devient beaucoup plus confortable et économe en énergie. Le sarking sert également de couche protectrice contre les courants d’air, la poussière, la chaleur, les braises causées par les feux de brousse et la pluie. Les panneaux isolants sont installés soit sous le matériau du toit principal, soit entre le revêtement mural et les matériaux d’emballage.

Le choix du bon sarking dépend du climat de la zone où vous habitez et de la forme de la toiture . Pour le climat tropical, chaud et humide en été et quelque peu chaud et sec en hiver, le sarking de toit non perméable est le type le plus recommandé. Isoler par sarking non perméable peut maintenir la maison confortable même en cas de chaleur ou de froid extrême.

Le sarking perméable à la vapeur est recommandé dans les régions qui ont des étés plus frais et doux, et parfois des hivers pluvieux. Ce type d’isolation réduit le risque de croissance de moisissures et de pourriture structurelle.

Le choix du sarking dépend également de la forme du toit. Il y a différents critères à considérer sur cette scène. Pour garantir une réponse précise, il est préférable de consulter un commerçant de confiance.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email