Isolation sous toiture entre chevrons : Comment ça marche ?

Isolation sous toiture entre chevrons
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

L’isolation de la toiture est l’une des meilleures améliorations à la maison. C’est aussi un moyen simple et efficace de réduire les pertes de chaleur et d’économiser vos factures de chauffage. Certaines études ont révélé qu’environ le quart de la chaleur est perdue par le toit d’une maison non isolée. Mais d’abord, il faut s’assurer que votre toiture est isolée conformément aux directives énoncées dans le règlement sur la construction. Il y a trois niveaux où vous pouvez installer l’isolation. Le choix dépend de l’utilisation du grenier. Mais il est possible de combiner deux pour répondre à certaines exigences. La solution la plus pratique est l’isolation sous toiture entre chevrons.

Cette méthode d’isolation consiste à placer la majeure partie de l’isolation entre les chevrons. En plus d’une couche plus petite fixée sur la face inférieure des chevrons. Elle peut être une meilleure solution pour créer un toit chaud et transformer votre grenier en espace de vie confortable.

L’isolation sous toiture entre chevrons fait référence à la partie en pente d’un toit, qui peut être isolée avec des rouleaux isolants en fonction de la disponibilité locale. Elle contribue à assurer une protection thermique, incendie et acoustique des combles. Avec cette méthode d’installation, il existe un risque de condensation mineure causée par des ponts froids à l’emplacement des chevrons.

Dans ce guide, nous vous renseignons sur l’isolation sous toiture entre chevrons et les avantages de cette méthode d’isolation. Nous vous expliquons aussi les étapes d’installation d’isolants sous toiture entre chevrons et les meilleurs matériaux isolants recommandés pour ce type de travaux.

Table des matières

1. Les différentes méthodes d’isolation sous toiture

méthodes d'isolation sous toiture

L’isolation sous toiture est une barrière de matériau dans votre espace de toit. Elle peut être posée au dessous, au dessus ou entre les chevrons (les poutres angulaires qui soutiennent le toit). Quoi qu’elle en soit, l’isolation toiture ralentit le transfert de chaleur entre votre espace de vie et le monde extérieur. Votre maison devient plus chaude en hiver et plus fraîche en été.

L’isolation sous toiture peut se faire :

  • Avec une simple couche d’isolant ;
  • Avec une double couche d’isolant.

1.1. Isolation avec une seule couche

Comme son l’indique, l’isolation simple couche consiste à installer une seule couche d’isolant à l’intérieur de la toiture. Cette méthode d’isolation est plus facile à installer. Elle est par conséquent la moins coûteuse. Toutefois, elle est moins performante que l’isolation double couche. Une fois l’isolant posé, une couche de plaque de plâtre est fixée au dessus pour fixer l’ensemble et ajouter une touche fine à votre toiture. La pose du frein vapeur en première couche permet de stopper les problèmes d’humidité.

1.2. Isolation avec deux couches

L’isolation avec deux couches est beaucoup plus efficace, et bien évidemment plus chère. En contrepartie, l’isolation thermique impeccable qu’offre cette méthode est bien plus importante. Le retour d’investissement est au rendez-vous.

La méthode d’isolation double couche a l’avantage de pouvoir atteindre facilement le niveau de résistance thermique exigé par la RT2012. Le frein vapeur est posé sur la deuxième couche avec au-dessus une plaque de plâtre pour fixer l’ensemble.

2. Toiture chaude et toiture froide, principales différences

Toiture chaude et toiture froide

L’isolation sous toiture entre chevrons est souvent combinée avec une isolation sous ou sur chevrons pour des performances optimales. Les rouleaux utilisés pour l’isolation sont généralement placés entre les poutres en bois pour permettre une plus grande hauteur libre. Une isolation à l’intérieur ou à l’extérieur (sous ou sur chevrons) est ajoutée pour améliorer encore les exigences thermiques, ignifuges ou acoustiques.

2.1. Isolation au-dessous des chevrons

L’isolant sous les chevrons est placé à l’intérieur de la construction porteuse du toit. Dans ce cas, il y a souvent quelques centimètres d’isolation, en plus de l’isolation qui est placée entre les chevrons.

2.2. Isolation au-dessus des chevrons

Pour garder le grenier aussi grand que possible, surtout lorsqu’il est utilisé pour la vie, l’isolation au-dessus des chevrons est la plus recommandée.

2.3. La différence entre isolation au-dessus et au-dessous des chevrons

Avec l’isolation sous toiture entre chevrons, tout l’espace entre les chevrons est rempli de matériaux isolants. Il est ensuite recouvert d’une plaque de plâtre ou d’un panneau de bois pour fixer l’ensemble. En contrepartie, et comme son nom l’indique, l’isolation au-dessus de la toiture est placée à l’extérieur de la maison. Un isolant composé de panneaux rigides est appliqué sur la toiture. Une sorte de base en pente est formée en y attachant des panneaux ou des planches en bois.

Même si c’est plus cher, l’isolation au dessus de la toiture peut être préférée à l’isolation sous toiture. Et ce pour certaines raisons pratiques :

  • Les travaux sont rapides, avec peu de poussière et de dégâts. La maison reste habitable ;
  • Les travaux d’isolation ne réduit pas l’espace habitable ;
  • Pas de soucis à propos de l’épaisseur de l’isolant. Il n’est pas besoin d’être limité par l’épaisseur disponible entre les chevrons comme dans le cas dans l’isolation sous toiture ;
  • Les ponts thermiques au niveau des chevrons sont inexistants ;
  • La finition intérieure, si elle existait, est intacte;

L’isolation au dessus de la toiture a également des inconvénients :

  • Le prix du matériau isolant utilisé au dessus de la toiture est plus élevé ;
  • Les panneaux isolants rigides sont moins efficaces en termes d’isolation phonique ;
  • L’isolation sur toiture ne peut être effectués que par temps sec ;
  • Les travaux nécessitent l’engagement d’une entreprise expérimentée.

3. Pourquoi a-t-on besoin d’isoler la toiture entre chevrons ?

isoler la toiture entre chevrons

Avec une isolation efficace, une zone de toit peut devenir un espace de vie confortable. L’isolation sous toiture entre chevrons permet d’améliorer l’efficacité énergétique, aussi bien l’efficacité acoustique d’un bâtiment. Lorsqu’un espace de toit en pente est créé, les occupants sont souvent exposés à des niveaux élevés de bruit extérieur. Cela signifie que le traitement acoustique du toit est tout aussi important.

Lors de l’isolation sous toiture entre chevrons, un certain nombre de considérations de conception clés affectent la construction du toit et le choix de l’isolation. La principale décision à prendre est de savoir si vous allez avoir une toiture chaude ou une toiture froide. Cela dépend de la construction de votre toit, et s’il s’agit d’une rénovation, si les tuiles vont être enlevées. La principale différence entre les deux est l’emplacement de l’isolation.

La toiture chaude fait référence à l’isolation se trouvant au-dessus et entre les chevrons. Et la toiture froide est l’endroit où l’isolation se trouve entre et sous les chevrons. Pour le premier type, les chevrons sont maintenus au chaud et ils restent froids dans le deuxième. La toiture froide est souvent la plus recommandée dans le cas où l’isolation du toit est ajoutée à un toit existant. La raison est qu’il n’est pas possible d’isoler au-dessus des chevrons dans ce cas.

3.1. Toiture chaude

Pour créer une toiture chaude, un isolant doit être installé entre et au-dessus des chevrons. La couverture du toit devra être enlevée afin de s’adapter à l’isolation. Ce type de toit nécessite une membrane respirante à installer au-dessus de l’isolant.

3.2. Toiture froide

Dans ce cas, il est recommandé d’installer un panneau de toit incliné entre les chevrons et une plaque de plâtre isolée sur la face intérieure des chevrons. Habituellement, cette construction est un toit ventilé. Les toits ventilés nécessitent un intervalle d’air de 50 mm au-dessus de l’isolant. Des lattes d’arrêt en bois peuvent être clouées sur le côté des chevrons pour donner l’entrefer correct lors de l’installation de l’isolant. Les plaques de plâtre isolées doivent ensuite être placées avec les longs bords qui traversent les chevrons.

4. Puis-je isoler ma toiture moi-même?

Il est possible de poser soi-même l’isolation sous toiture entre chevrons, à condition qu’il est facile d’accéder à votre espace de toit, de pas avoir des problèmes d’humidité ou de condensation. Pour tout ce qui est plus compliqué que cela, vous devrez être un bricoleur expérimenté ou faire appel à un installateur professionnel qui sait comment isoler une toiture de la manière la plus appropriée et la plus efficace.

Si votre toit est facile d’accès, le processus d’isolation doit être assez simple et peut être entrepris comme un travail de bricolage. Cependant, si vous avez le moindre doute sur votre capacité à effectuer les travaux, il est recommandé de faire appel à un professionnel pour le faire.

Les toits plats doivent toujours être isolés par un professionnel. Si l’espace est humide, vous devrez faire le tri avant de commencer tout travail d’isolation du toit.

5. Comment choisir le meilleur professionnel ?

entreprise d'isolation

Le professionnel à contacter doit avoir l’accréditation RGE requise (Reconnu Garant de l’Environnement). C’est-à-dire qu’il est approuvé pour effectuer les travaux. Vous pouvez trouver une liste d’entrepreneurs avec cette accréditation sur les annuaires spécialisés.

Pour bien comprendre ce qui est requis, une visite du site par le professionnel est nécessaire. N’acceptez surtout pas de devis sans une visite de leur part. Le professionnel devra connaître la taille de l’espace, l’âge de la propriété et le type de matériaux et de travaux requis. Lorsque vous avez accepté un devis, il doit être renvoyé au signataire de la charte et approuvé par lui. Le devis devra indiquer la date de la visite, le type d’isolation et la quantité de matériel requise.

6. Quel matériau choisir pour l’isolation sous toiture entre chevrons ?

matériau d'isolation

Il existe de nombreuses options lors du choix du matériau avec lequel isoler un grenier. Elles diffèrent toutes les unes des autres. Chaque personne opte pour l’option qui s’adapte le mieux à ses besoins. Et vous, vous pouvez choisir le matériau d’isolation qu’il vous faut parmi les options disponibles; et ce en fonction de vos besoins :

Il existe trois types de matériaux d’isolation sous toiture entre chevrons :

  • Synthétique ;
  • Minérale ;
  • Naturelle.

6.1. Isolation synthétique

6.1.1. polyuréthane (PUR), un isolant de toiture performant

Le polyuréthane est utilisé comme matériau d’isolation thermique fabriqué en usine sous la forme de panneaux isolants ou de blocs de mousse. La structure à cellules fermées et la densité de réticulation élevée du polyuréthane lui confèrent les caractéristiques d’une bonne stabilité thermique. Il est également résistant à la compression élevée et a d’excellentes propriétés d’isolation. Les propriétés finales des matériaux isolants à base de polyuréthane dépendent de leur structure, des matières premières utilisées et du processus de fabrication.

** Avantages :
  • L’isolation en polyuréthane est non toxique et chimiquement inerte ;
  • Le polyuréthane dispose d’une bonne capacité d’isolation thermique et acoustique :
  • Le polyuréthane est résistant à l’humidité et à la compression élevée.
** Inconvénients :
  • Le polyuréthane est un matériau synthétique ;
  • Le polyuréthane peut dégager des éléments toxiques en cas d’incendie.

6.1.2. polystyrène expansé pour l’isolation des combles

Fabriqué à base de pétrole brut, le polystyrène expansé (EPS) est devenu la solution de choix pour les besoins nouveaux et de réfection de toiture en raison de ses nombreux avantages. Il est connu pour sa flexibilité et ses performances thermiques. Il convient parfaitement pour une utilisation sous la toiture. Les panneaux en polystyrène expansé peuvent être facilement découpés en plusieurs formes, tailles et chutes selon les besoins. Ils peuvent être fournis dans une multitude de dimensions et d’épaisseurs. Lors de son processus de fabrication, une multitude de billes sont liés entre eux par compression. Lors du moulage, l’air sec immobile est emprisonné.

** Avantages :

Le polystyrène expansé résiste à l’humidité. Il a de nombreux autres effets néfastes grâce à la structure à cellules fermées des panneaux ;

  • Les produits de toiture EPS sont légers et faciles à manipuler et à couper ;
  • Le polystyrène expansé est durable ;
  • Le polystyrène expansé a des faibles impacts environnementaux. Il utilise l’air comme isolant au lieu des gaz ;
  • Le polystyrène expansé dispose de bonnes performances thermiques ;
  • Le polystyrène expansé dispose d’excellente capacité d’isolation ;
  • Les planches peuvent être coupées à n’importe quelle forme et épaisseur.
** Inconvénients :
  • Le polystyrène expansé est un produit synthétique ;
  • L’isolant EPS dispose de performances acoustiques médiocres ;
  • L’isolant dégage des éléments toxiques avec le temps et en cas d’incendie ;
  • Le polystyrène expansé est peu résistant aux flammes. Il ne doit pas être exposé à des températures élevées, à l’asphalte chaud ou à des adhésifs à base de solvants.

6.1.3. polystyrène extrudé (XPS)

Fabriqué aussi à base de pétrole, le polystyrène extrudé est bien connu pour son excellente résistance à la compression et ses performances thermiques. Il résiste au passage de l’eau et convient pour une utilisation dans des applications de toiture inversée.

** Avantages :
  • Le polystyrène extrudé est un isolant solide et robuste ;
  • L’isolant a une excellente résistance à la compression ;
  • L’isolant dispose de bonnes performances thermiques ;
  • Le polystyrène extrudé est résistant à l’eau et à l’humidité. Il a la structure à cellules fermées ;
  • Les panneaux en polystyrène extrudé sont légers et faciles à manipuler.
** Inconvénients :
  • Le coût des panneaux en polystyrène extrudé est très élevé.

6.2.1. Isolation de toiture avec de la laine de roche

la laine de roche

La laine de roche est fabriquée à partir de roche fondue dans un four à travers lequel un courant d’air ou de vapeur est soufflé à une température élevée. Le résultat est une masse de fibres fines et entrelacées. Ils peuvent contenir un liant et une huile pour réduire la formation de poussière. Lorsqu’ils sont pressés en rouleaux et en feuilles, la capacité de ces fibres à séparer l’air en fait d’excellents isolants thermiques et absorbeurs de bruit. L’isolation est produite dans une variété de densités selon le format et la fonction.

** Avantages :
  • La laine de roche a d’excellentes propriétés de résistance au feu ;
  • Les produits en laine de roche sont souvent utilisés pour les applications de coupe-feu (autour des cheminées et les situations où l’isolation doit être laissée à découvert) ;
  • La laine de roche possède d’excellentes propriétés de résistance à l’eau et à l’humidité ;
  • La laine de roche ne favorise pas la moisissure, les champignons ou les bactéries et ne soutient pas la vermine ;
  • L’isolation en laine de roche est dimensionnellement stable. Ceci est extrêmement important dans les situations où un ajustement serré est tout ce qui maintient l’isolation en place ;
  • Une fois complètement séché, la laine de roche conserve les caractéristiques de performance d’origine ;
  • La laine de roche réduit efficacement le flux d’air et les transmissions sonores ;
  • Laine de roche absorbe les ondes acoustiques. Il peut réduire l’intensité et la propagation du bruit ;
  • Laine de roche est recyclable.
** Inconvénients :

– L’isolation en laine de roche peut être quelque peu irritante à travailler. Des minuscules extrémités en fibre de roche pourraient être poussées dans la peau. Il est donc recommandé de porter une chemise à manches longues et des gants lors de la manipulation de l’isolant.

6.2.2. Isolation de toit avec la laine minérale soufflée

L’isolant de toit en laine minérale soufflée est un type d’isolant populaire pour les greniers, les cavités murales et les cavités de plafond. C’est un produit isolant de premier ordre pour son matériau poreux qui emprisonne l’air. Il est recommandé pour ses qualités de protection contre les incendies et ses capacités de barrière thermique et acoustique. Il peut être utilisé dans n’importe quel type de construction et zone climatique.

** Avantages :

  • L’isolant en laine minérale soufflée aide à supprimer les ponts thermiques ;
  • Les flacons de l’isolant sont plus pratiques que les rouleaux pour l’isolation des toitures peu accessibles.
** Inconvénients :
  • L’isolation en laine minérale soufflée ne peut se faire qu’à l’aide d’une machine spéciale. Cette opération nécessite ainsi l’intervention d’un professionnel ;
  • Le coût de l’isolation est élevé;
  • Il n’est pas possible de l’utiliser dans un espace habitable.

6.2.3. Isolation des combles avec la laine de verre

Reconnue pour ses propriétés thermiques et acoustiques, l’isolation en laine de verre est l’une des formes d’isolation les plus utilisées dans le monde. La laine de verre est faite d’un mélange de sable et de verre recyclé à une température élevée. Le mélange est filé à grande vitesse pour créer des fibres très simples liées ensemble par un liant à haute température. Ces fibres sont distribuées pour emprisonner des millions de minuscules poches d’air. Une excellente isolation thermique et acoustique est créée. Le produit résultant est formé en rouleaux et en plaques d’épaisseurs et de densités variées.

L’isolant à la laine de verre est très léger. Il a une résistance à la traction élevée et une résilience exceptionnelle. Lorsqu’il est correctement installé sous la toiture, il peut durer aussi longtemps que le bâtiment lui-même. De plus, il résiste à la vermine et est incombustible. Et pour durer plus longtemps, l’isolation doit être maintenue au sec en tout temps. Si l’isolant est mouillé, les entrefers, sur lesquels repose la laine de verre, se remplissent d’eau et vous perdez l’isolation thermique. Il est impératif ainsi de couper la partie mouillée, la jeter et ne jamais l’utiliser.

* Avantages :
  • La laine de verre convient pour des températures jusqu’à 230 ° C ;
  • L’isolant à base de laine de verre dispose d’une forte valeur d’isolation acoustique ;
  • L’isolant est inodore ;
  • La laine de verre n’encourage pas la croissance des champignons et de la vermine ;
  • L’isolant est stable dans des conditions variables de température et d’humidité ;
  • La laine de verre dispose d’une excellente résistance à la déchirure ;
  • L’isolant est réutilisable et recyclable ;
  • L’isolant à base de laine de verre a une haute résistance thermique ;
  • La laine de verre est chimiquement inerte ;
  • Les rouleaux rigides ont une résistance à la compression intrinsèquement élevée.
** Inconvénients :
  • La laine de verre dispose des mêmes inconvénients que la laine de roche.

6.3.1. ouate de cellulose pour isoler ses combles perdus

La ouate de cellulose est le meilleur compromis d’isolation écologique. Elle est fabriquée à base du recyclage du papier journal. L’isolation par ouate de cellulose est parfaite pour sous-toiture étroite. L’isolant est disponible en panneaux, en rouleaux ou en vrac.

** Avantages :
  • La ouate de cellulose dispose d’excellentes propriétés isolantes ;
  • L’isolant est un matériau écologique ;
  • L’isolant offre une excellente performance acoustique et d’une bonne inertie thermique.
** Inconvénients :
  • L’isolant est inflammable.

7. Comment choisir le meilleur isolant pour une isolation sous toiture entre chevrons ?

le meilleur matériau d'isolation

Il existe une grande variété d’isolants sous toiture disponibles sur le marché (naturels, synthétiques, minéraux, en vrac, en rouleaux, …). La laine de roche reste l’isolant sous toiture le plus populaire en raison de ses avantages multiples. La laine de verre est aussi très prisée pour son pouvoir isolant important. Pour une épaisseur de 10 cm, la laine de verre offre une résistance thermique de 2,4 à 2,08 m² K./W.

Choisir le meilleur matériau pour isoler sa toiture sous chevrons dépend des besoins du propriétaire. Mais, d’une manière générale, il faut opter pour un matériau ayant une certification Acermi ou CSTB. Sa résistance thermique doit être supérieure ou égale à 8.

Si les choses vous semblent compliquées, vous pouvez demander d’aide à un professionnel. Il saura sans doute faire le bon choix.

8. Comment isoler l’espace sous la toiture ?

isoler l'espace sous la toiture

La première décision est de savoir s’il faut isoler un toit en pente au niveau du plafond ou des chevrons. La tendance actuelle est à un toit chaud où une isolation est installée entre les chevrons. Cela permet de garder ainsi les charpentes du toit au chaud. Avec un toit chaud, le processus habituel consiste à diviser l’isolant en deux couches. Si 180 mm doit être installé, un panneau de 100 mm peut être introduit entre les chevrons avec un panneau de 80 mm qui traverse les chevrons. Cette disposition du matériau permet d’éliminer les courants d’air causés par les espaces entre l’isolant et le chevron.

8.1. Commencez par préparer le grenier à isoler

Avant de procéder à l’installation du matériau d’isolation, vous devez vous assurer que vous avez préparé l’espace de travail dans le grenier. Vous devez également acheté la bonne quantité de matériaux. Il est impératif de :

  • Nettoyer l’espace des chevrons en passant l’aspirateur entre eux, en éliminant toute poussière ;
  • Faire attention aux fissures, à la pourriture sèche ou aux dommages aux chevrons et à la membrane du toit. S’il semble dangereux de travailler, arrêtez ce que vous faites et demandez immédiatement l’aide d’un professionnel pour réparer ces zones ;
  • Vérifier l’état du câblage ;
  • Vérifier le niveau d’éclairage dans le grenier pour offrir une visibilité décente pour vous aider à faire le travail ;
  • Avoir des planches disposées sur les solives. Elles semblent utiles pour vos déplacements dans le grenier.

8.2. Préparez le matériel nécessaire

Une fois que vous avez préparé l’espace de travail ; vous devez jeter un coup d’œil sur l’équipement nécessaire pour faire convenablement le travail. La sécurité doit toujours être primordiale. Vous devez disposer impérativement ces éléments avant de commencer :

  • Paire de ciseaux robuste
  • Mètre ruban
  • Salopettes et gants de protection (Si vous manipulez de laine de roche ou de verre)
  • Lunettes de sécurité
  • Masque jetable
  • Casque de sécurité

8.3. Prenez les mesures nécessaires

Moyennant un appareil de mesure (ruban à mesurer ou une mesure laser), mesurez la zone de chevrons à isoler. Cela peut être fait en mesurant à partir du sommet du toit jusqu’à l’endroit où le toit en pente rencontre les solives horizontales et en multipliant par la largeur du toit. N’oubliez pas de mesurer la largeur de vos chevrons.

8.4. Appliquez le matériau isolant

Avant d’appliquer le matériau isolant, vous devrez mesurer et laisser un espace d’environ 50 mm entre le toit et le matériau isolant. Cela permettra à l’air de circuler librement, et d’éviter par conséquent des problèmes de condensation et d’humidité. La profondeur du chevron influencera évidemment l’épaisseur de l’isolant que vous pouvez insérer entre eux. Mais vous pouvez toujours prolonger le chevron en y attachant une rallonge en bois. Plus vous pourrez installer d’isolant, plus l’espace du grenier sera chaud.

Si vous utilisez des rouleaux de laine, vous devrez commencer par le haut. Agrafez la laine sur les côtés des chevrons de chaque côté. Continuez à fixer le matériel jusqu’à ce que tout l’espace soit couvert. Assurez-vous toujours que l’isolation est à 50 mm sous le toit réel.

Planches rigides Vs laine

Par opposition à la laine, l’utilisation de planches rigides est un processus beaucoup plus précis. Les planches doivent être soigneusement coupées pour s’adapter aux espaces entre les chevrons. Et ce contrairement à la laine où le matériau peut être plié et moulé pour s’adapter à l’espace entre chevrons. Assurez-vous qu’il y a un ajustement relativement serré entre les bords afin qu’il puisse être agrafé aux chevrons. Pour éviter que des morceaux ne s’envolent, vous pouvez obtenir des feuilles de film transparent et les agrafer sous les chevrons.

Comme la laine, vous devez garder un espace de 50 mm entre le toit et le panneau isolant rigide. La meilleure façon de réaliser l’écart est de fixer des matraques à goujons à l’intérieur des chevrons. Appuyer le panneau isolant jusqu’aux chevrons en vous assurant que l’écart de 50 mm est toujours en place. En faisant cela, le panneau isolant ne dépassera pas du bord extérieur des chevrons. Cela signifie que vous pouvez alors très simplement attacher plus de panneaux isolants. Cela est possible en les fixant directement aux chevrons pour obtenir la profondeur d’isolation requise.

9. Les avantages et inconvénients de l’isolation sous toiture entre chevrons

isolation sous toiture entre chevrons

9.1. Avantages

Les raisons d’isoler sont multiples. Trouvez ici les plus importants:

Durabilité

Isoler sa toiture est l’un des projets d’économie d’énergie les plus importants que vous puissiez réaliser dans votre maison. En effet, réduire la quantité d’énergie consommée peut avoir un effet important sur l’environnement.

Confort thermique amélioré à l’intérieur du logement

L’isolation toiture empêche la chaleur de s’échapper de la maison pendant les mois d’hiver. Elle empêche aussi trop de chaleur de pénétrer dans votre maison, gardant votre maison plus fraîche. Cela permet ainsi d’améliorer le confort thermique à l’intérieur de la pièce.

Meilleure performance acoustique

En plus d’améliorer la performance thermique, l’isolation de la toiture offre également de meilleures performances acoustiques. Isoler efficacement sa toiture permet de réduire considérablement les bruits extérieurs.

Amélioration de l’efficacité énergétique

Une isolation sous toiture entre chevrons efficace permet d’économiser de l’énergie et de l’argent. Elle aide à conserver la chaleur ou le froid lorsque vous en avez besoin.

Economies sur les factures d’énergie

L’isolation aide à maintenir la maison à température ambiante. Vos climatiseurs et appareils de chauffage ne doivent pas fonctionner autant qu’ils le devraient autrement. Cela vous permet automatiquement d’économiser beaucoup sur les factures d’énergie.

Protection supplémentaire

L’isolation sous toiture pourra protéger votre toiture des assauts des éléments naturels au fil des années d’exposition. Avec une couche de protection supplémentaire, la toiture tiendra plus longtemps.

Prévention à long terme

Lorsqu’un toit n’est pas correctement isolé, la chaleur ascendante peut entraîner la fonte de la neige sur un toit. Cela peut alors entraîner des barrages de glace. L’humidité, les barrages de glace et la condensation peuvent lentement et régulièrement causer des dommages persistants dans une maison, en particulier sur le toit.

9.2. Inconvénients

  • L’isolation sous toiture entre chevrons a aussi quelques inconvénients :
  • Utiliser un isolant épaisse peut réduire l’espace à vivre ;
  • Vous allez perdre beaucoup de temps en enlevant les objets pour dégager l’espace ;
  • Pour pouvoir bénéficier des aides financières disponibles, les travaux doivent être entrepris par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) ;
  • Les aides financières sont attribuées sous certaines conditions techniques ;
  • Les maisons anciennes nécessitent un traitement préventif avant de procéder aux travaux d’isolation sous-toiture.

10. Le coût d’une isolation sous toiture entre chevrons

Le coût moyen de l’isolation sous toiture est estimé 30 à 75 euros au mètre carré. Plusieurs éléments entrent en facteur pour déterminer le coût total ;

  • Type de l’isolant,
  • La méthode d’isolation (une seule couche ou double couche) ;
  • Les contraintes rencontrées ;
  • Tarifs proposés par l’entreprise.

11. Quelles aides financières pour une isolation sous toiture entre chevrons ?

aides financières

Des aides financières ont été proposées depuis 2019 en France pour aider les propriétaires à isoler leur maison. Et ce dans le cadre d’un programme d’économie d’énergie et de réduction des coûts de chauffage. Chacune répond à une série de critères d’éligibilité.

Tous les ménages sont éligibles, mais le niveau de la subvention est soumis à une condition de ressources. L’aide est au tarif au m2, en fonction du revenu. Pour l’isolation sous toiture entre chevrons, le niveau de soutien financier est d’au moins 20 euros par m2 d’isolant posé. Ce chiffre est pour les ménages qui ne dépassent pas le seuil de revenu maximal. Pour ceux au-dessus du seuil, l’aide est toujours disponible, mais au taux de 10 euros le m2.

Certaines autres conditions doivent être remplies :

  • Le professionnel choisi pour réaliser les travaux d’isolation doit également avoir le label de qualification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cela garantit que le travail soit fait conformément aux normes de la réglementation thermique (RT2012) ;
  • La propriété doit avoir été construite au moins deux ans avant la présentation de la demande ;
  • Les équipements et matériaux utilisés doivent obtenir un niveau minimum d’économie d’énergie.

Parmi les aides financières disponibles, on cite :

11.1. L’éco prêt à taux zéro (Eco-PTZ) :

L’éco prêt à taux zéro (Eco-PTZ)

Il n’y a pas de test des ressources pour déterminer l’admissibilité au prêt. Les propriétaires-occupants et les propriétaires sont éligibles. La propriété doive être occupée comme résidence principale. Cette condition doit être remplie dans les six mois suivant l’achèvement des travaux. La durée du prêt est normalement de 10 ans, mais peut aller jusqu’à 15 ans lorsqu’au moins trois éléments de travail sont entrepris. Afin d’obtenir le prêt, l’une des trois conditions doit être remplie, selon le type et l’âge du bien. Les travaux doivent être achevés dans les trois ans suivant le consentement au prêt.

11.2. La TVA réduite à 5,5 % :

Les fournisseurs des équipements utilisés pour l’isolation sous toiture entre chevrons peuvent bénéficier d’un taux réduit de TVA. La TVA est généralement facturée à 5,5% au lieu de 19,6%. Ce taux réduit s’applique uniquement aux bâtiments de plus de 2 ans. Il ne s’applique qu’à la partie habitable. L’ampleur des travaux doit répondre à certains niveaux de performance énergétique identiques aux critères de performance minimaux. Ceux ci sont fixés pour le crédit d’impôt pour la transition énergétique. Les travaux doivent ainsi être effectués dans une entreprise qualifiée correctement enregistrée en France.

11.3. Le crédit d’impôt (CITE 30 %) :

Cette aide est éligible à tous les ménages (propriétaire, locataire ou encore occupant à titre gratuit). Les travaux de construction du logement en question doivent être achevés depuis plus de deux ans.

11.4. Les aides de l’Anah (Agence Nationale de l’habitat) :

aides agence Anah

Ces aides sont réservées aux ménages en situation de grande précarité énergétique. L’objectif est de réduire leurs dépenses sur leurs besoins en énergie.

11.5. La prime énergie :

Il s’agit d’une aide versée aux fournisseurs d’énergie, comme Engie, EDF, Total ou Direct Energie. En effet, elle leur permet de générer un des certificats d’économies d’énergie. Les travaux d’isolation des combles sont ainsi couverts par cette prime. Le montant dépend de plusieurs éléments :

  • type de travaux réalisé,
  • niveau de ressources,
  • localisation géographique de votre logement,
  • l’énergie de chauffage utilisée.

Pour pouvoir en bénéficier, vous devez fournir un dossier avec les pièces justificatives suivantes (devis signé, facture contenant toutes les informations nécessaires, attestation sur l’honneur).

Conclusion

La recherche d’une plus grande efficacité énergétique dans les bâtiments a suscité un intérêt croissant d’isolation. Isoler la toiture est l’une des techniques permettant de réduire ses dépenses énergétiques et de faire des économies sur ses facteurs. Pour ce faire, il est presque toujours utile de faire appel à un installateur professionnel pour mettre en place l’isolation sous toiture entre chevrons. Il existe des aides financières disponibles pour vous aider à couvrir les coûts.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email