Isolation sous toiture entre chevrons : Que faut-il savoir ?

Isolation sous toiture entre chevrons
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Dès qu’il commence à faire froid, la facture d’électricité commence à gonfler. Ça on le sait tous ! De plus, la perte de chaleur à cause d’un problème d’isolation ne fera qu’empirer les choses. C’est pourquoi une isolation sous toiture entre chevrons peut constituer une solution pour arrêter hémorragie.

En partant du toit, plusieurs endroits de la maison doivent être isolés, car la partie supérieure subit la plus grande perte. Par conséquent, l’isolation sous le toit sera une réponse à ce problème.

Cependant, pour remédier correctement et définitivement à ce problème, il est impératif de choisir soigneusement les méthodes d’isolation et les matériaux appropriés, puis faire appel à des professionnels pour les travaux.

 

Réduire sa consommation d’énergie

Sur ce point, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (Ademe) est très claire: 30% de la déperdition thermique d’une maison se situe sur le toit.

Faire un bilan thermique peut s’avérer utile

De nos jours pour vendre ou louer une maison, il faut effectuer un diagnostic de performance énergétique (DPE). Cependant, si vous ne l’avez pas déjà fait, ce diagnostic est très utile pour localiser et traiter les fuites de chaleur.

Par exemple, si vous voulez savoir si une isolation de toiture est nécessaire, ce DPE peut vous en fournir la preuve.

 Isolation sous le toit: que faire dans tous les cas?

Dans le cas ou vous souhaitez modifier  un comble en espace de vie (chambre d’enfants, bureau, salon ou salle de jeux), l’isolation du toit est privilégiée.

Il y a un espace de stockage sous le toit, donc lorsque le comble n’est pas terminé, il est plus judicieux de choisir la méthode d’isolation du grenier perdu, car cette méthode est moins chère, en particulier pour les ménages de taille moyenne.

Une autre façon de gérer le grenier (non destiné à être converti) est d’isoler le plancher du grenier. Cela empêchera efficacement les fuites d’énergie du toit.

Les opérations de rénovation suivantes peuvent être effectuées:

  • Double isolation;
  • A une seule couche d’isolation.
    Quelle que soit la méthode choisie, les règles strictes sont les mêmes de la manière suivante:
  • Qualité de l’isolation;
  • Comment installer l’isolation

Isolation monocouche

Par ailleurs, une isolation monocouche, rapide à installer et moins coûteuse, n’a pas les mêmes performances thermiques que l’isolation double couche.

Une fois l’isolant installé, votre professionnel peut utiliser la barrière contre l’humidité pour éviter les problèmes d’humidité.

À la fin de l’installation, le spécialiste choisir réparera la plaque de plâtre pour consolider le tout.

Double isolation

Une isolation bicouche ou double est plus efficace, mais le coût est plus élevé. L’installation est forcément plus compliquée et prend plus de temps à mettre en œuvre.

Bien que le prix soit plus élevé, cette méthode peut fournir un effet d’isolation thermique impeccable, ce qui peut apporter un retour sur investissement assez rapidement.

De plus, par rapport à l’isolation monocouche, l’utilisation de cette méthode permet d’atteindre plus facilement le niveau de résistance thermique requis par RT2012.

Si vous optez pour cette méthode, une couche étanche à l’humidité sera appliquée sur la deuxième couche isolante pour la protéger de l’humidité.

Des plaques de plâtre doivent être utilisées à la fin du processus pour consolider l’ensemble, à l’instar de l’isolation monocouche.

Importance de l’isolant pour une isolation sous toiture entre chevrons de qualité

Il existe de nombreux types de matériaux isolants sur le marché (naturels, synthétiques, rouleaux, panneaux, etc.). Seulement, il faut noter que l’isolant en laine de roche est le matériau le plus couramment utilisé pour l’isolation des toitures.

La raison principale est que, comme la laine de verre, son pouvoir isolant est très important. L’épaisseur de la laine de roche est de 10 cm – la résistance thermique est de 2,4 à 2,08 mètres carrés K./W.

Choisissez un matériau isolant certifié Acermi ou CSTB et d’une résistance thermique supérieure ou égale à 8.

Mais surtout, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels pour vous guider dans vos choix et tout au long des travaux nécessaires. Ils connaissent les réglementations en vigueur et savent faire le bon choix.

Lire aussi: Isolation des combles : Tout ce qu’il faut savoir

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email