Comment Réussir sa rénovation énergétique en 6 étapes ?

rénovation énergétique
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Parmi les projets qui ajoutent de la valeur au logement et améliorent sa pérennité, la rénovation énergétique. Cette dernière permettra aux occupants de vivre confortablement sur le plan acoustique, thermique, visuel, confort pratique…

Concrètement, un logement énergiquement rénové va gagner en prévalue et maintenir de la valeur immobilière afin d’attirer des acquéreurs ou des locataires potentiels.

Par ailleurs, la rénovation énergétique permet une réduction très importante de la consommation d’énergie et contribue à préserver l’environnement en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

Pour réussir sa rénovation énergétique, six étapes sont à prendre en considération et à respecter, toutes les conditions s’y réunissent pour réussir

Étape 1 : Diagnostiquer le niveau de performance énergétique des lieux

Cela permet à l’acquéreur ou au locataire d’être informé sur la consommation annuelle d’énergie. On parle ici, évidemment, du chauffage, de l’eau chaude sanitaire et climatisation. Cela concerne aussi le niveau d’émission de gaz à effet de serre qui est l’un des facteurs à l’origine du réchauffement climatique. Le diagnostic de performance énergétique (DPE) conseille aussi sur la méthode à adopter pour réduire la consommation. Il en résulte, ainsi, la réduction sur la facture annuelle.

Le D.P.E enregistre les logements selon leurs catégories qui vont de A à G, soit du moins économe au plus économe en kWh/m2. Pour les copropriétés de plus de 50 foyers ayant un système de chauffage collectif et pour les logements classés F et G, un audit énergétique est obligatoire après le D.P.E. Cela permet en effet d’optimiser leurs performances énergétiques et les rendre moins énergivores. C’est grâce à cet audit thermique que les résultats vont être analysés pour pouvoir envisager des solutions.

Étape2 : Étudier le projet de rénovation énergétique et demander un devis.

Le nombre très élevé des logements mal isolés et la perte énorme de l’énergie, a fait que plusieurs entreprises se sont mises à accompagner des ménages dans leurs projets de rénovation énergétique. Elles citent ainsi les différents types de travaux pour optimiser les performances énergétiques de leur foyer. Ces entreprises proposent aussi des devis selon les travaux à effectuer bien évidemment. Les devis ne doivent être établis que par des professionnels du bâtiment et diffèrent d’une zone géographique à une autre. Ils sont également distinct selon la catégorie, l’âge du logement, le caractère individuel ou en copropriété…

L’essentiel c’est de tomber sur la bonne entreprise, la plus efficace et la plus fiable.

Étape 3 : Se renseigner sur le financement des travaux de rénovation énergétique

Après avoir diagnostiqué l’état des lieux, établi un plan de travaux, demandé un devis, il est à éviter de se lancer dans cette aventure sans toutefois se renseigner sur les aides et les subventions dont on peut bénéficier.

En effet, qu’on soit professionnel ou particulier, l’État est en mesure de subventionner par plusieurs moyens et en un temps record selon les priorités et les besoins en rénovation.

Étape 4 : Réaliser les travaux de rénovation énergétique

Trouver le meilleur constructeur au meilleur prix et commencer par l’isolation du toit, puis du mur pour enchainer avec le changement des fenêtres, du système de chauffage, le revêtement des sols et surtout, ne pas oublier le système de ventilation.

Étape 5 : Faire le suivi du chantier

Il ne faut jamais entamer des travaux de rénovation sans faire appel à un ingénieur spécialisé. Lui seul peut établir le plan des travaux. Il peut aussi assurer le suivi du chantier avec la présence du propriétaire bien sûr. Il doit, par conséquent, être au courant de tout.

Étape 6 : Vérifier l’économie énergétique du logement

A la fin des travaux de rénovation énergétique, un deuxième diagnostic doit être effectué. Il permettra de vérifier si on a économisé sur l’énergie. Le gain devant aller de 80 à 160 kWep/m2.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email