Isolation des combles perdus par soufflage

soufflage comble laine de roche
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

La technique d’isolation par soufflage est la plus courante et la plus adaptée pour isoler des combles non aménagés donc non chauffés et difficilement accessibles (appelés combles perdus) : l’isolation au niveau des planchers des combles offre un gain énergétique de 30 % et une facture de chauffage qui sera réduite d’autant.

Le principe de l’isolation des combles par soufflage 

Des combles non aménagés sont en général non habités par manque d’espace et d’accessibilité à défaut de différer un aménagement pour plus tard si la conception le permet. Cette partie sous charpente et toiture n’est pas chauffée, donc très froide en hiver et chaude en été. Le principe de l’isolation de combles perdus est d’isoler au niveau du plancher afin d’éviter les passages d’air et ponts thermiques.

L’isolation par soufflage (isolant soufflé) consiste à créer une ligne continue d’isolants sur les surfaces, tel un manteau homogène qui va éviter tout échange thermique entre les surfaces chauffées et l’extérieur.

Nos techniciens utilisent une cardeuse qui va répartir l’isolant en vrac ( laine minérale) de façon égale afin de boucher tous les recoins du sol des combles.

« Pour garantir un travail bien fait et avoir droit aux aides financières L’exécution d’une isolation par soufflage doit être effectuée par un professionnel de l’isolation certifiée RGE. »

AKADIA, spécialiste en rénovation et isolation thermique des bâtiments résidentiels et maisons est labellisée RGE est expérimentée dans la mise en œuvre d’une isolation performante des combles perdus.

Les atouts de l’isolation par la technique de soufflage

Une pratique rapide et efficace

La technique d’isolation soufflée est idéale pour des combles à hauteur réduite et quelle que soit le type de charpente. L’isolant en vrac est donc soufflée sous forme de flocons, c’est une pratique rapide et efficace privilégié par rapport à un isolant en rouleau car les particules de laines minérales soufflées sur le sol vont s’insérer dans les solives.

Une technique économique

Le soufflage de laine de roche de 30 cm d’épaisseur sur un plancher de 100 M2 peut être effectuée en une demi-journée par un agent spécialisé. Cette technique d’isolation par soufflage contrairement à une isolation des combles en rampants de toiture ou isolant en rouleaux permet une mise en œuvre plus économique et à tous les niveaux : temps d’exécution, approvisionnement des matériaux, main d’œuvre. Le rapport qualité/performance/prix de ces isolants est très intéressant dans l’isolation des combles d’une habitation.

Quels sont les isolants préconisés ?

L’isolant soufflé peut être de différentes sources minérales : ouate de cellulose, laine de roche ou laine de verre. Ces matériaux d’isolation sont privilégiés car ils répondent aux normes de résistance thermique tout en ayant des propriétés anti-feu.

Malgré tout, la conductivité thermique des laines minérales soufflées en flocons peut varier, il est nécessaire d’adapter l’épaisseur et la quantité d’isolant en fonction du type d’isolant choisi, et de sa résistance thermique.

AKADIA utilise des produits isolants de haute qualité certifiés ACERMI et évalués par CSTB ( Centre Scientifique et technique du bâtiment).

Quel prix au m2 pour une isolation de combles par soufflage ?

Pour une isolation des combles par soufflage, le prix moyen est de 40 euros au m2 selon la nature de l’isolant choisi, les difficultés techniques de mise en œuvre sont aussi à prendre en compte dans un devis d’isolation des combles.

Éligibilité aux aides financières : les critères techniques à respecter

Pour financer l’opération d’une isolation des combles par soufflage : différentes aides financières peuvent être octroyées telles que le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), au Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique et à l’Eco-Prêt à Taux Zéro, à condition de respecter certains critères :

  • La maison ou le bâtiment doit être construit depuis plus de 2 ans
  • La réalisation des travaux d’isolation doit être obligatoirement réalisée par un professionnel qualifié RGE ( Reconnu Garant de l’Environnement)
  • La résistance thermique minimale requise par la norme RT2012 est de 7 m².K/W ce qui équivaut à une épaisseur de 30 cm d’isolants soufflés

La certification RGE ( Reconnu Garant de l’Environnement) identifie les entreprises agrées et habilités à réaliser les travaux de rénovation énergétique.

Lire aussi: Isolation des combles : Tout ce qu’il faut savoir

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email