Isolation thermique: Utilité, formes et avantages

Isolation thermique
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

L’isolation thermique est le processus relativement simple qui cherche à éviter une trop grande perte et trop de gain de chaleur. La chaleur rayonne des murs, des fenêtres, du toit et des planchers d’une propriété, de sorte qu’elle est perdue. En été, cette perte de chaleur peut se transformer en transfert de chaleur, où trop de chaleur pénètre dans la propriété.

L’isolation thermique constitue aujourd’hui une technologie importante pour réduire la consommation d’énergie dans les bâtiments, protéger et offrir un confort aux occupants. Elle peut être obtenue avec des méthodes ou des processus spécialement conçus, ainsi qu’avec des formes d’objets et des matériaux appropriés. Les isolants thermiques se composent de matériaux à faible conductivité thermique combinés pour obtenir une meilleure performance thermique.

Dans ce guide, nous vous présentons les différents types d’isolants qui sont en grande partie classés en trois groupes: les fibres minérales, synthétiques et naturelles (végétaux / animaux). Nous vous expliquons ainsi les principales formes d’isolation thermique, les critères de choix du meilleur isolant, en plus des avantages offerts par les pouvoirs nationaux pour encourager les travaux de rénovation énergétique.

Table des matières

Isolation thermique : trois principales catégories de produits

produits isolants

De nombreux matériaux isolants bon marché et courants sont disponibles aujourd’hui sur le marché. Beaucoup d’entre eux existent depuis un certain temps. Certains sont nouvellement mis en vente. Les matériaux isolants couvrent toute la gamme des matériaux fibreux volumineux tels que la fibre de verre, la laine de roche, la cellulose et les fibres naturelles des panneaux de mousse rigides aux films élégants. D’autres matériaux moins courants tels que la vermiculite et la perlite sont également disponibles.

Chaque isolant a ses bienfaits et ses inconvénients. Lorsque vous désirez réduire la consommation énergétique dans votre bâtiment, vous devez savoir quel matériau fonctionnera le mieux dans votre situation. Le prix, la valeur R, l’impact environnemental, l’isolation acoustique et d’autres facteurs peuvent influencer votre choix.

1.1. Isolation thermique: Les isolants minéraux, les plus répandus

La laine minérale couvre plusieurs types d’isolants. Il peut ainsi s’agir de laine de verre qui est de la fibre de verre fabriquée à partir de verre recyclé ou de laine de roche qui est un type d’isolant fabriqué à partir de basalte. Les deux isolants peuvent provenir de déchets recyclés. Ils sont fondus à des températures élevées, filés en fibre, puis un liant est ajouté pour former des feuilles rigides et des nattes isolantes.

La laine minérale peut être achetée en nattes ou en vrac. La plupart de la laine minérale ne contient pas d’additifs pour la rendre résistante au feu. Cela peut en effet causer des problèmes dans des situations de chaleur extrême. Cependant, elle n’est pas combustible. La laine minérale peut être un moyen efficace d’isoler de grandes surfaces dans les cas où elle est utilisée avec d’autres formes d’isolation thermique plus résistantes au feu. Ce type d’isolant a une valeur de résistance thermique R allant de R-2,8 à R-3,5.

1.1.1. La laine en verre

laine en verre

La laine de verre est l’isolant le plus couramment utilisé de nos jours. C’est l’option la plus rentable par rapport aux systèmes d’isolation en cellulose ou en mousse pulvérisée. Le prix d’installation de la laine de verre est inférieur à celui de nombreux autres types de matériaux isolants avec une valeur de résistance thermique équivalente.
En raison de la façon dont elle est fabriquée, en tissant efficacement de fines brins de verre dans un matériau isolant, elle est capable de minimiser le transfert de chaleur. Elle est couramment utilisée dans deux types d’isolation différents: couverture (nattes et rouleaux) ou en vrac.

L’isolant en vrac est fait de verre fondu qui est filé ou soufflé en fibres. La plupart des fabricants utilisent de 40% à 60% de verre recyclé. Son application se fait à l’aide d’une machine de soufflage d’isolant dans les applications à soufflage ouvert comme les combles ou les applications à cavité fermée comme celles trouvées à l’intérieur des murs existants ou des planchers de grenier couverts.

Isolation thermique et fibre de verre: Inconvénients

La fibre de verre est difficile à manipuler. Et ça c’est son principal inconvénient. Fabriquée à base de silicium finement tissé et la poudre de verre, de minuscules éclats de verre risquent de se former lors de sa manipulation pouvant causer des dommages dans les yeux, les poumons et même la peau si l’équipement de sécurité approprié n’est pas porté. Néanmoins, lorsque l’équipement de sécurité approprié est utilisé, l’installation de la laine de verre peut être effectuée sans incident.

La laine de verre est un excellent matériau isolant ininflammable, avec une valeur de résistance thermique allant de R-2,9 à R-3,8 par pouce. Si vous recherchez un isolant bon marché, c’est certainement la voie à suivre, bien que son installation nécessite des précautions de sécurité. Veillez à utiliser des lunettes de protection, des masques et des gants lors de la manipulation de ce produit.

1.1. 2. La laine de roche

La laine de roche

La laine de roche fait référence à un type d’isolation thermique fabriqué à partir de roches et de minéraux réels. Le terme laine de roche est parfois utilisé de manière interchangeable avec laine minérale, bien que ce dernier terme soit, en fait, une catégorie plus large d’isolants thermiques qui comprend la laine de roche et la fibre de verre.

Comme son nom l’indique, l’isolation thermique en laine de roche est de la laine fabriquée à partir de roche fondue. Un mélange de basalte, d’anorthosite et de briquettes cémentées est chauffé à plus de 15 000 ° C, auquel le mélange de roche fond et est ensuite filé en fibres. Un liant et une huile minérale sont ensuite ajoutés, ce qui stabilise les fibres de laine de roche filées et les rend également hydrofuges.

Isolation thermique en laine de roche: Avantages

L’isolation thermique en laine de roche améliore le confort thermique et la qualité de l’air du bâtiment en offrant un environnement plus sain aux occupants. Elle a des performances à long terme grâce à la durabilité inégalée de la roche qui a une durée de vie illimitée. Il n’y a donc pas besoin de maintenance augmentant le temps de retour sur investissement de l’intervention. L’utilisation de la laine de roche contribue à la réduction de la pollution atmosphérique en raison de la réduction de l’utilisation de sources d’énergie non renouvelables telles que le gaz et l’électricité.

L’isolation thermique en laine de roche offre également d’excellentes performances acoustiques. Les matériaux innovants qui la composent ont des densités plus élevées et une orientation standard de fibre aléatoire qui piège les ondes sonores et amortit le temps de vibration. C’est le choix parfait pour les espaces où les occupants cherchent à minimiser le bruit tels que les bureaux, les chambres, les salles de réunion ou les logements à proximité des routes très fréquentées.

Étant fait de roche résistant au feu, l’isolant en laine de roche offre une protection contre les incendies. C’est aussi un matériau respirant permettant à l’humidité de s’échapper de la construction. Cela réduit le risque de moisissure et de croissance bactérienne à l’intérieur de la propriété.

Il constitue un matériau résistant à la compression qui peut être utilisé comme panneaux de toiture ou panneaux collés. Il est donc idéal pour les applications thermiques sur les bâtiments domestiques et est utile pour les bâtiments soumis à un changement d’utilisation ou de disposition.

1.1.3. Isolation thermique en vermiculite et perlite

Naturelles et écologiques, la vermiculite et la perlite sont des isolants qui méritent que l’on s’y intéresse de près. Elles sont constituées de très petits granulés légers, qui sont fabriqués en chauffant des granulés de roche jusqu’à ce qu’ils éclatent. Cela crée un type d’isolant en vrac constitué de granulés qui peuvent être coulés en place ou mélangés avec du ciment pour créer un béton léger et moins conducteur de chaleur.

La communauté verte reconnaît les utilisations améliorées à la perlite, comme l’isolation, comme une solution haute performance tirée d’un matériau naturel dont l’approvisionnement est presque illimité dans le monde. Lorsque la perlite est expansée par exposition à un chauffage rapide et contrôlé, elle augmente jusqu’à 20 fois son volume d’origine et prend une structure interne cellulaire semblable à la mousse, essentiellement des grappes de bulles de verre microscopiques. Cette transformation physique fait de la perlite expansée un isolant de faible densité extrêmement efficace et idéal pour remplir les espaces de forme étrange.

La vermiculite avec ses caractéristiques absorbantes et ignifuges en fait un excellent isolant. Il peut être utilisé sur le sol et parfois sur les murs extérieurs des bâtiments.

1.2. Isolation thermique: Les isolants d’origine végétale ou animale

L’isolation thermique peut se faire également en utilisant des produits naturels comme la cellulose, le coton, la laine de mouton, la paille, le chanvre, la laine de bois et le liège. Ces produits ont une faible énergie intrinsèque. Les matériaux peuvent provenir de matières premières renouvelables. Les produits se présentent sous forme de fibre, de nattes ou de carton comprimé. Leur production implique un traitement chimique pour garantir des propriétés appropriées, telles que la résistance au feu et l’absence d’infestation de vermine. Ainsi, en fin de vie, il est difficile de l’utiliser pour la valorisation énergétique par incinération.

1.2.1. cellulose

cellulose

La cellulose est un moyen d’isolation thermique bon marché et efficace avec une valeur R entre R-3,1 et R-3,7. Elle est fabriquée à partir de carton recyclé, de papier et d’autres matériaux similaires et se présente en vrac. Le matériau est d’abord réduit en petits morceaux, puis fibré, créant un produit qui s’emballe étroitement dans les cavités du bâtiment et inhibe la circulation de l’air. La composition de la cellulose est 75 à 85% de fibres de papier recyclées. Les 15% restants représentent un ignifuge tel que l’acide borique ou le sulfate d’ammonium.

L’isolation thermique en cellulose est l’une des méthodes d’isolation les plus respectueuses de l’environnement, aussi bien l’une des formes d’isolation les plus résistantes au feu. Elle peut être utilisée dans les maisons neuves et anciennes. Dans les installations existantes, les installateurs enlèvent une bande de revêtement extérieur, généralement à hauteur de la taille environ.

Ils forment une rangée de trous de trois pouces, un dans chaque baie de colombage, à travers le revêtement mural. Ils insèrent un tube de remplissage spécial au sommet de la cavité du mur et soufflent l’isolant dans la cavité du bâtiment. Une fois l’installation terminée, les trous sont scellés avec un bouchon et le revêtement est remplacé et retouché si nécessaire pour correspondre au mur.

Installation dans les nouvelles constructions: Caractéristiques

Lors de son installation dans les nouvelles constructions, elle peut être soit pulvérisée par voie humide, soit installée à sec derrière un filet. Lorsqu’elle est pulvérisée à l’eau, une petite quantité d’humidité est ajoutée à l’extrémité de la buse de pulvérisation, activant les amidons naturels dans le produit et le faisant adhérer à l’intérieur de la cavité. La cellulose pulvérisée à l’humidité est généralement prête pour le revêtement mural dans les 24 heures suivant l’installation. Elle peut également être séchée par soufflage dans un filet agrafé sur les cavités du bâtiment.

Comme nous l’avons mentionné auparavant, chaque isolant a ses bienfaits et ses inconvénients. L’installation de la cellulose est relativement difficile par rapport à la fibre de verre. Certaines personnes peuvent avoir une allergie à la poussière de papier journal.

1.2.2. Coton

Coton

L’isolation thermique en coton se compose de 85% de coton recyclé et de 15% de fibres de plastique traitées avec du borate. En raison de son contenu recyclé, ce type d’isolant utilise une énergie minimale pour sa fabrication. L’isolant en coton est disponible en nattes et coûte environ 15 à 20% de plus que l’isolant en nattes de fibre de verre.

1.2.3. Laine de mouton

Laine de mouton

La laine de mouton doit être traitée avec du borate pour résister aux parasites, au feu et aux moisissures et être un moyen d’isolation thermique efficace. Les grandes quantités d’eau qu’elle contient en font un excellent isolant pour certains murs. Les nattes de laine de mouton pour un mur à ossature de montants de 2 sur 4 pouces et de 2 sur 6 pouces offrent une valeur R-13 et R-19, respectivement.

1.2.4. Paille

Paille

Pour une utilisation d’isolation, la paille passe par un processus de fusion en panneaux sans adhésifs. C’est l’une des méthodes les plus répandues en raison de son caractère écologique. Les panneaux ont généralement une épaisseur de 5 à 102 mm (2 à 4 pouces) et sont recouverts de papier kraft épais de chaque côté.

1.2.5. Chanvre

Chanvre

Reconnue comme étant un très bon isolant, la laine de chanvre peut être utilisée en toiture, sur les murs ou au sol. Elle se présente en panneau, rouleau, brique ou vrac. Sa valeur R est similaire à celle des autres types d’isolants fibreux.

1.2.6. Laine et fibre de bois

Laine et fibre de bois

Le bois est une matière première précieuse avec un pouvoir d’isolation thermique élevé. Il permet non seulement d’avoir un excellent confort de vie, mais aussi d’économiser de l’énergie.

La porosité naturelle et la composition des fibres font du bois un isolant particulièrement efficace. En fonction de la densité et des additifs, les isolants en fibres de bois peuvent être des fibres sèches pour soufflage en vrac ou à garnissage dense ou des nattes pour l’installation entre les éléments de charpente. Ils peuvent être des panneaux rigides et semi-rigides utilisés principalement pour l’isolation extérieure continue ou des panneaux rigides pour l’isolation des revêtements structurels ou des revêtements de sol.

Isolation thermique: Installation des panneaux de fibres

Les panneaux de fibres sont généralement installés sur un revêtement structurel. En raison de leur haute résistance à la compression, ils sont plus faciles à installer à l’extérieur, à l’aide de lattes et de longues vis. Des panneaux rigides peuvent être installés à l’intérieur ou à l’extérieur des bâtiments en maçonnerie, mais ils ne doivent pas être utilisés pour l’isolation thermique des murs de sous-sol intérieurs ou extérieurs à moins qu’il n’y ait également une couche isolante imperméable pour contrôler le point de rosée.

Une bonne installation de l’isolant en fibre de bois vous fait profiter d’une température douce même par temps chaud. Les greniers ont en effet tendance à chauffer beaucoup l’été. Le toit capte la chaleur du soleil sur une très grande surface. Les produits en fibre de bois ont un poids plus élevé. Ils peuvent offrir une plus grande résistance au rayonnement solaire et plus grande capacité de stockage de chaleur. De plus, la structure poreuse des fibres a des effets positifs sur l’action d’absorption acoustique. Bien qu’il puisse brûler, le bois offre également une protection élevée contre le feu.

Les avantages de l’isolation thermique en fibre de bois :
  • La fibre de bois est un isolant écologique et respectueux de l’environnement ;
  • L’isolation en fibre de bois est naturellement perméable à la vapeur, un atout essentiel pour la plupart des bâtiments afin d’éviter l’humidité et la dégradation structurelle ;
  • Le bois est un mauvais conducteur thermique et a donc d’excellentes capacités isolantes ;
  • L’isolation en fibre de bois offre une enveloppe thermique étanche et une qualité d’air intérieur améliorée. C’est un matériau si propre, il ne libère aucun type de produits chimiques nocifs. Ses capacités isolantes empêchent les émissions nocives de pénétrer dans la propriété à travers le tissu du bâtiment ;
  • L’isolation en fibre de bois maintient les bâtiments beaucoup plus frais pendant les chaudes journées d’été. C’est parce que la fibre de bois peut absorber et retenir la chaleur, ralentissant la vitesse à laquelle elle pénètre dans l’espace intérieur.
Les inconvénients de l’isolation thermique en fibre de bois :
  • L’isolation en fibre de bois a un mode de réalisation à haute énergie;
  • Le bois perd en performance lorsqu’il est au contact avec toute forme d’humidité ;
  • Prix du bois est relativement plus élevé en comparaison avec les isolants minéraux ;
  • Les fibres en bois présentent un véritable risque d’incendie. Pour éviter ce risque, il nécessite l’ajout d’un traitement ignifuge, ce qui implique la présence de substances toxiques dans l’isolation thermique.

1.3.6. Liège

Liège

Le liège est un matériau isolant écologique avec d’excellentes qualités isolantes et résistantes à l’humidité. Le matériau est extrêmement polyvalent et utilisable à de nombreuses fins d’isolation. Il est disponible sous forme de panneaux ou de granulés. Les panneaux de liège conviennent pour isoler les murs, les toits et les planchers, tandis que les granulés sont idéaux pour les murs creux, les sols ou la chape. Les panneaux isolants en liège sont légers et faciles à scier et conviennent parfaitement à l’isolation thermique des toitures. Ils sont disponibles en différentes épaisseurs. Plus la feuille est épaisse, mieux elle est isolée. L’isolation des toitures nécessite l’installation de panneaux d’une épaisseur d’environ 6 pouces. L’application des planchers en diagonale les uns sur les autres est idéale pour l’isolation thermique des zones difficiles et éviter les pertes de chaleur dues aux ponts thermiques.

Pour l’isolation du sol, les panneaux isolants en liège peuvent être facilement collés sur un sous-plancher en béton.

Les granulés de liège sont également fréquemment utilisés pour isoler les parois des cavités. Ils sont faciles à travailler et ont généralement une taille comprise entre 1 et 10 millimètres. La valeur isolante du liège est très bonne.

Les avantages de l’isolation thermique en liège :
  • Le liège n’est pas nocif pour la santé. Il ne présente aucun risque d’irritation et ne nécessite pas le port de vêtements de protection lors de son installation ;
  • Le liège est très imperméable et résistant à l’humidité et à la pourriture. Il est vivement recommandé pour des pièces comme la cuisine et la salle de bain ;
  • Liège est un excellent matériau d’isolation acoustique ;
  • Liège a une durabilité élevée. Sa valeur d’isolation diminue à peine avec le temps.
Les inconvénients de l’isolation thermique en liège :
  • Le prix du liège est plutôt cher en comparaison avec d’autres matériaux isolants.

1.4. Isolation thermique: Les isolants synthétiques

Les produits isolants synthétiques sont dérivés du pétrole et comprennent le polyuréthane, le polystyrène, le polyisocyanurate et l’isolation sous vide. Les produits sont disponibles en vrac, en feuilles rigides et en mousse. Dans le passé, le processus de production impliquait des agents appauvrissant la couche d’ozone. Cependant, il est maintenant passé à l’utilisation d’hydrocarbures neutres. En tant que tel, lors de l’approvisionnement en produits isolants synthétiques, il est important de s’assurer que les produits spécifiés ont des processus de production qui n’utilisent pas d’agents appauvrissant la couche d’ozone.

1.4.1. Le polystyrène

Le polystyrène

Le polystyrène, un thermoplastique incolore et transparent, est un excellent matériau d’isolation phonique et thermique. Il s’agit d’une mousse thermoplastique imperméable généralement découpée en blocs et utilisée pour l’isolation des murs. Il est également disponible sous forme de petites billes de mousse utilisées comme isolant de coulée pour des blocs de béton ou d’autres cavités murales creuses. Ces billes sont extrêmement légères, prennent une charge électrique statique très facilement et sont notoirement difficiles à contrôler.

Il existe deux types de polystyrène, expansé et extrudé. L’isolant en polystyrène en vrac ou en perles a généralement une valeur R inférieure à celle du panneau de mousse qui dépend de sa densité. Il a une surface lisse unique qu’aucun autre type d’isolant ne possède. Il est très rigide, contrairement à ses cousins plus moelleux.

La mousse est inflammable et doit être enduite d’un produit chimique ignifuge appelé hexabromocyclododécane (HBCD). L’inconvénient de ce type d’isolant est que le HBCD présente des risques sanitaires et environnementaux.

1.4.2. Le polyisocyanurate

Le polyisocyanurate

Le polyisocyanurate est un isolant en panneau de mousse plastique thermodurcissable à cellules fermées qui contient un gaz à faible conductivité et sans hydrochlorofluorocarbone. Il est disponible sous forme de liquide, de mousse pulvérisée et de panneau de mousse rigide. Il peut être transformé en panneaux isolants stratifiés avec une variété de parements. Le polyisocyanurate est utilisé dans les applications de toiture, de mur, de plafond et de spécialité dans les bâtiments commerciaux et résidentiels de tous types.

L’isolation thermique en polyisocyanurate est généralement moins chère que l’installation de panneaux de mousse. Elle est également plus fonctionnelle étant que la mousse liquide se moule à toutes les surfaces.

La valeur R de l’isolant en polyisocyanurate peut chuter au fil du temps à mesure qu’une partie du gaz à faible conductivité s’échappe et que l’air le remplace. Les revêtements en aluminium et en plastique des panneaux rigides en mousse de polyisocyanurate peuvent aider à la stabiliser. Le film réfléchissant, s’il est installé correctement et face à un espace à ciel ouvert, peut également agir comme une barrière radiante. En fonction de la taille et de l’orientation de l’espace aérien, cela peut ajouter un autre R-2 à la résistance thermique globale.

Le polyisocyanurate présente d’excellentes performances dans les tests au feu. Il peut être utilisé comme composant dans les systèmes de toiture utilisant de l’asphalte chaud. Le matériau a une faible densité, une bonne adhérence aux parements, une faible absorption d’eau et une faible transmission de vapeur.

1.4.3. Le polyuréthane

Le polyuréthane

La mousse de polyuréthane est une excellente forme d’isolation, bien qu’elle ne soit pas la plus abondante. Ce matériau isolant en mousse contient un gaz à faible conductivité dans ses cellules. L’isolation en mousse de polyuréthane est disponible en formules à cellules fermées et à cellules ouvertes. Les cellules à haute densité sont fermées et remplies d’un gaz qui aide la mousse à se dilater pour remplir les espaces autour d’elle. Les cellules de mousse à cellules ouvertes ne sont pas aussi denses et sont remplies d’air. Cela donne à l’isolant une texture spongieuse et une valeur R inférieure.

L’isolation en polyuréthane est disponible sous forme de mousse pulvérisée liquide et de panneau de mousse rigide. Le matériau peut également être transformé en panneaux isolants stratifiés avec une variété de parements. Les applications d’isolation en polyuréthane pulvérisées ou en mousse sur place sont généralement moins chères que l’installation de panneaux de mousse. Ces applications fonctionnent généralement mieux étant donné que la mousse liquide se moule à toutes les surfaces.

Caractéristiques:

Ce type d’isolant a une valeur R d’environ R-6,3 par pouce d’épaisseur. Comme la mousse de polyiso, la valeur R de l’isolant en polyuréthane à cellules fermées peut chuter avec le temps. Une partie du gaz à faible conductivité s’échappe et l’air le remplace. La plupart des dérives thermiques se produisent dans les deux premières années suivant la fabrication du matériau isolant, après quoi la valeur R reste inchangée à moins que la mousse ne soit endommagée.

Les revêtements en aluminium et en plastique sur les panneaux rigides en mousse de polyuréthane peuvent aider à stabiliser la valeur R, ralentissant la dérive thermique. Le film réfléchissant peut également agir comme une barrière radiante au cas où il est installé correctement et face à un espace à ciel ouvert. En fonction de la taille et de l’orientation de l’espace aérien, cela peut ajouter un autre R-2 à la résistance thermique globale.

En contrepartie, la valeur R des mousses de polyuréthane à cellules ouvertes à faible densité ne change pas avec le temps. Ces mousses sont similaires aux mousses de polyuréthane conventionnelles, mais encore plus flexibles.

1.4.4. L’isolation thermique sous vide associant silicium et membrane en polyester

Les panneaux d’isolation sous vide (VIP) sont des isolants ultra-minces et très performants qui peuvent être jusqu’à 20 fois plus efficaces que les produits d’isolation traditionnels. C’est le type d’isolant utilisé pour répondre à des exigences thermiques très élevées. Les principes de l’isolation sous vide sont utilisés dans la conception d’appareils depuis de nombreuses décennies.

Un panneau d’isolation sous vide se compose d’un matériau d’âme rigide et hautement poreux enfermé dans une enveloppe extérieure mince et étanche aux gaz. L’enveloppe est évacuée et scellée pour empêcher les gaz extérieurs de pénétrer dans le panneau. La combinaison du matériau poreux et du vide se traduit par une résistance thermique extrêmement élevée permettant une isolation plus fine.

La technologie d’isolation sous vide offre des épaisseurs d’isolation extrêmement faibles (10 mm à 25 mm). Lorsque les panneaux sont installés correctement et protégés contre les dommages et la pénétration, les performances sont stables à long terme. Les VIP atteignent la fin de leur durée de vie lorsque la pression du gaz dépasse 50 à 100 mbar.

Les différentes formes d’isolation thermique

isolation thermique

Dans la construction de bâtiments, diverses formes d’isolation sont incluses comme moyen de réduire la transmission de l’énergie thermique à travers les murs, les plafonds et les planchers. Tous les matériaux de construction ont une propriété isolante inhérente, généralement mesurée sur une échelle connue sous le nom de valeur R.

Des matériaux supplémentaires sont intégrés dans la construction du bâtiment spécifiquement pour ajouter une valeur isolante à la construction. Le type d’isolation que vous choisissez lors de la conception et de la construction d’un espace dépendra de votre climat et de la valeur R que vous recherchez.

2.1. Isolation thermique en matelas ou rouleaux

Isolation thermique en matelas ou rouleaux

Les isolants en rouleaux est le type d’isolation de loin le plus courant. C’est l’une des formes d’isolation les moins coûteuses et l’une des plus faciles à installer. Les rouleaux sont constitués de fibres flexibles tissées ensemble en bandes de largeurs et d’épaisseurs variables pour différentes applications. Ils sont utilisés pour remplir les cavités entre les éléments de charpente dans les murs, les plafonds et les planchers. Les rouleaux peuvent également être posés pour isoler les espaces en dessous. Ce type d’isolation peut offrir des valeurs R allant de R-11 pour les rouleaux de 3,5 pouces d’épaisseur à 38 pour les rouleaux de 12 pouces d’épaisseur.

2.2. Isolation en mousse

Isolation en mousse

Les isolants en mousse est efficace pour presque toutes les parties d’un bâtiment. Le panneau en mousse offre une excellente résistance thermique, jusqu’à deux fois celle des autres matériaux de la même épaisseur. Ces isolants sont particulièrement efficaces pour isoler les revêtements muraux extérieurs et les revêtements intérieurs pour les murs de sous-sol.

Leur application sur les murs intérieurs nécessite l’utilisation de gypse d’un demi-pouce d’épaisseur ou d’un autre matériau de construction approuvé. Ils sont également utilisables dans des applications spéciales telles que les trappes de grenier ou les entrefers où les solives de plancher rencontrent les fondations.

2.3. Isolation en mousse liquide

Isolation en mousse liquide

L’isolant en mousse liquide est idéal pour les zones de forme irrégulière et autour des obstacles. Il se compose de matériaux à base de ciment ou de polyuréthane qui sont pulvérisés, injectés ou coulés dans les murs ou sous les planchers. Cela en fait une excellente option pour isoler les murs existants sans avoir besoin d’enlever les surfaces des murs.

2.4. Isolation en vrac

Isolation en vrac

Les isolants en vrac peuvent être soufflés ou coulés dans les cavités des solives des planchers de grenier ou dans les cavités des solives des murs. Ils sont généralement constitués de cellulose, de fibre de verre ou de laine minérale. Ces matériaux sont créés à partir de déchets recyclés. Le coût d’isolation en vrac est généralement moins élevé en comparaison avec d’autres isolants. L’isolant en vrac a tendance à se déposer avec le temps, réduisant sa valeur R.

2.5. Isolation en blocs de béton

Isolation en blocs de béton

Le bloc de béton peut être isolé en appliquant un panneau de mousse rigide à l’extérieur des murs sur les nouvelles constructions ou aux murs intérieurs sur les maisons existantes. Des billes de mousse de polystyrène peuvent être incorporées au mélange de béton coulé pour augmenter la valeur R.

2.6. Isolation rafraîchissante

L’isolation réfléchissante fonctionne en réfléchissant la chaleur radiante. L’isolant rafraîchissant incorpore un matériau radiant, généralement une feuille d’aluminium brillante, appliqué sur une couche d’isolation traditionnelle (papier kraft, film plastique ou carton). Ce type d’isolation est le plus souvent utilisé dans les greniers pour réduire les gains de chaleur en été. Il est plus efficace dans les climats chauds.

2.7. Isolation en panneaux de fibres de bois rigide

Isolation en panneaux de fibres de bois rigide

Les panneaux de fibres rigides fabriqués à partir de fibre de verre ou de laine minérale sont normalement utilisés dans les endroits qui seront affectés par des températures élevées. Les panneaux de fibres de bois s’appliquent sur les surfaces extérieures des conduits avec un système de broches ou de clips. Lorsqu’ils sont utilisés sur les surfaces extérieures, ils sont finis avec un ciment isolant ou une toile. Avec les planches à revêtement, on scèle les joints entre les panneaux avec du ruban adhésif ou du mastic.

2.8. Isolation en panneaux isolants structurels

Les panneaux isolants structurels sont de grands panneaux préfabriqués qui comprennent un matériau isolant en panneau de mousse de 4 à 8 pouces d’épaisseur, généralement du polystyrène ou du polyisocyanurate. Ces isolants ne sont pas une option pour isoler les bâtiments existants. Mais, ils peuvent être envisagés lors de la planification d’un nouveau bâtiment. Ils sont structurellement plus solides et plus stables que les panneaux traditionnels.

2.9. Coffrages à béton isolants

Le système d’isolation se compose de panneaux de mousse ou de blocs d’isolation en mousse imbriqués reliés entre eux par des attaches en plastique. Ces isolants sont préfabriqués pour les murs en béton coulé. Ils peuvent être utilisés uniquement pour la construction de fondations dans les bâtiments avec sous-sols ou encore pour former les murs hors sol.

L’installation de ce type d’isolant nécessite une compétence hautement spécialisée. Il est donc primordial de contacter un entrepreneur expérimenté. Il est particulièrement important de s’assurer que les murs sont résistants aux insectes et à l’eau.

Comment choisir le meilleur isolant thermique ?

isolant thermique

Qu’il s’agisse de construire un bâtiment neuf ou de rénover votre propriété actuelle, le choix de votre système d’isolation mérite une attention particulière. L’ajout d’isolant peut vous offrir toute une vie d’économies d’énergie tout en améliorant l’efficacité énergétique et le confort de votre maison.

En raison du grand nombre de types d’isolation sur le marché, vous devez être informé des types d’isolants disponibles, de leurs performances thermiques nominales, de leur facilité d’application, de l’impact que l’installation aura sur les occupants pendant les travaux et bien sûr de leur valeur. Il est également important de tenir compte des performances globales de vie de l’isolant. Mais aussi, de ses caractéristiques environnementales et de toute considération relative à la sécurité.

3.1. R : La valeur de la résistance thermique

La valeur de la résistance thermique R est l’un des facteurs pouvant vous aider à choisir le matériau le plus résistant à la conduction thermique. C’est un moyen simple de comparer les qualités isolantes des matériaux. La résistance thermique R minimum doit être supérieure ou égale à 3.7 m2. La valeur R est inversement proportionnelle au transfert de chaleur à travers l’objet. Plus la valeur R est élevée, meilleur est l’isolant. Autrement dit, plus la valeur R est élevée, plus la résistance au transfert de chaleur est élevée. Les valeurs R peuvent être ajoutées normalement.

Donc, si deux matériaux sont ensemble, la valeur R totale est juste la valeur R de l’un plus la valeur R de l’autre.

3.2. La valeur U

Exprimée en W / m²K, la valeur U est une mesure de la quantité de chaleur perdue à travers une épaisseur donnée d’un matériau particulier. Elle est souvent utilisée pour indiquer la transmission thermique des portes et des fenêtres. Les températures ambiantes à l’intérieur et à l’extérieur d’un bâtiment jouent un rôle important dans le calcul de la valeur U d’un élément. Semblable à la valeur R, la valeur U d’un produit dépend également de son épaisseur, bien qu’à l’inverse, plus la valeur U est basse, meilleur est le matériau comme isolant thermique..

3.3. Λ (LAMBDA) : la conductivité thermique

Exprimée en watts par mètre-Kelvin (W / mK), la valeur Lamda d’un produit indique sa capacité isolante en fonction du niveau de conductivité thermique du matériau. Elle est utilisée pour calculer l’efficacité thermique des bâtiments. Plus la valeur Lamda est inférieure, plus le niveau d’isolation est élevé pour un produit donné.

Pour résumer:

  • d = épaisseur du matériau (mm)
  • (λ): conductivité thermique exprimée en W / mk : Plus la valeur est basse, plus les performances d’isolation sont meilleures
  • R = d / λ: résistance thermique exprimée en m2k / W : Plus la valeur est élevée, meilleures sont les performances d’isolation
  • U = 1 / R: Valeur de perte de chaleur exprimée en W / m2k : Plus la valeur est basse, plus les performances d’isolation sont meilleures

Quel isolant choisir et pour quelle partie de la construction ?

Dans la plupart des climats, la température extérieure est très différente de la température intérieure souhaitée. C’est pourquoi les gens chauffent ou refroidissent leur propriété. L’isolation thermique a pour but de permettre à la température interne du bâtiment d’être aussi indépendante que possible de la température externe. Si un bâtiment est correctement isolé, cela peut entraîner d’importantes économies d’énergie.

4.1. L’isolation du grenier

Les estimations indiquent qu’environ 25% des pertes de chaleur se font par le toit. C’est donc le premier endroit que vous isolez lorsque vous emménagez dans une nouvelle propriété. L’isolation du grenier comprend des rouleaux de grenier en laine de verre, en laine minérale et en laine de mouton.

4.2. L’isolation des murs creux

On estime que 33% de toutes les pertes de chaleur se font à travers les murs. L’isolation des murs creux empêche la perte de chaleur en remplissant le vide entre les murs internes et externes avec de la mousse isolante, des panneaux isolants, des isolants en rouleaux et de nombreuses autres options.

4.3. L’isolation des murs extérieurs

L’isolation des murs extérieurs est bénéfique si les murs sont solides et si les propriétaires ne veulent pas perdre de surface au sol en isolant l’intérieur de la propriété. Cette méthode peut inclure des systèmes de revêtement et d’isolation qui sont fixés à l’extérieur de vos murs. Cela fonctionne pour les propriétés sans murs creux et empêche la perte de chaleur à travers les surfaces externes.

4.4. L’isolation du sol

L’isolation du sol aide à prévenir la perte de chaleur à travers le sol et peut également fournir une protection acoustique. Des lames de parquet placées à chaque niveau de la propriété pour réduire les 15% estimés de chaleur perdue à travers les planchers et arrêter le bruit qui circule entre les étages.

Que vous construisiez une nouvelle maison, rénoviez une pièce, un chalet, un sous-sol, un grenier ou une maison entière, choisissez une isolation facile à installer que tout le monde peut faire en toute sécurité.

Quelle résistance et pour quel usage ?

Valeur R réglementaire en rénovation Valeur R minimale pour bénéficier d’un crédit d’impôt Valeur R conseillée pour le neuf

  • Combles perdus 4.8 7 8
  • Combles aménagés 4.4 6 8
  • Toiture terrasse 3.3 4.5 8
  • Planchers bas 2.7 3 4
  • Murs extérieurs 2.9 3.7 5

Il est important de mentionner que ces valeurs R sont utiles en zone climatique H1. La valeur R conseillée pour le neuf mentionnée est en effet celle rencontrée pour obtenir une performance globale conforme à la réglementation RT2012.

Pourquoi l’isolation thermique est-elle nécessaire ?

L’isolation est l’un des matériaux économes en énergie les plus importants et les plus rentables dans une propriété. L’isolation thermique, lorsqu’elle est installée dans un bâtiment résidentiel, commercial, institutionnel ou industriel, offre un environnement où vous pouvez vivre, travailler et où vos enfants peuvent jouer confortablement, tout en réduisant votre consommation d’énergie. La construction sans isolation thermique entraîne des coûts supplémentaires sur les systèmes éco-énergétiques pour le contrôle du climat et de la température.

Voici cinq raisons pour lesquelles l’isolation des bâtiments est recommandée :

6.1. Résistance au feu

L’avantage le plus important de l’isolation thermique dans les bâtiments est la résistance au feu du matériau isolant. Les panneaux isolés peuvent en effet être personnalisés avec divers matériaux de base, en fonction des risques d’incendie et de la résistance maximale requise pour retarder ou réduire l’allumage et la propagation du feu ou de la fumée.

6.2. Isolation thermique: Economie de coûts et d’énergie

La réduction des coûts énergétiques est l’une des principales raisons pour lesquelles les propriétaires réalisent l’isolation de leur bâtiment. L’isolation est l’un des matériaux de construction les plus importants, les plus rentables et les plus économes en énergie dans un bâtiment.

Avec une bonne installation de l’isolation thermique aux murs, au plafond et sous le plancher, les propriétaires de bâtiments peuvent économiser des coûts supplémentaires et de l’énergie à long terme. Ils n’auront ainsi plus besoin d’investir dans des systèmes de refroidissement et de chauffage et dans le contrôle de la climatisation pour maintenir une température ambiante confortable. L’isolation thermique permet également aux équipements de chauffage et de refroidissement de fonctionner mieux et plus efficacement.

6.3. Confort en toutes saisons

Une répartition homogène de la chaleur entre les espaces intérieurs avec une application correcte de l’isolation thermique améliore le confort de vos espaces de vie. Une bonne installation de l’isolation thermique offre un confort dans les chambres en toutes saisons. L’intérieur des bâtiments à isolation thermique reste ainsi chaud en hiver et frais en été. Les produits isolants empêchent les transferts de chaleur entre les murs extérieurs et intérieurs et le plafond, et la fuite d’air chaud et froid de l’intérieur.

6.4. Effet positif sur la santé humaine

L’isolation thermique à l’extérieur du bâtiment contribue positivement à l’amélioration de la santé humaine. Elle élimine les facteurs tels que la moisissure, les champignons, l’humidité, la poussière, le bruit et la pollution de l’air qui peuvent avoir des effets néfastes sur la santé.

6.5. Bâtiment léger avec une pression minimale

Si on les compare avec d’autres matériaux de construction tels que les briques, le béton ou le bois, les panneaux isolants, en particulier le polystyrène expansé, les isolants thermiques sont extrêmement légers. Ils n’ajoutent pas donc de pression et de poids supplémentaires sur les murs et les plafonds.

6.6. Isolation thermique: Résistance et stabilité structurelle

Les panneaux isolants sont recommandés non seulement pour les performances d’isolation, mais aussi pour la polyvalence, la fiabilité et la résistance structurelle. L’isolation thermique réduit en effet les mouvements de chaleur et la condensation de vapeur. Elle empêche par conséquent l’humidité, la moisissure, le gel, la déformation qui peut se produire dans le bâtiment. Elle empêche aussi l’affaiblissement des pièces en fer en raison de la corrosion. L’isolation contribue enfin à la préservation du bâtiment.

6.7. Réduction du bruit

Les panneaux, les couvertures et les isolants en matelas installés sur et à l’intérieur des murs intérieurs réduisent la transmission du bruit d’une pièce à l’autre.

Aides financières pour la rénovation énergétique

aide financière pour isolation thermique

Les pouvoirs publics en France mettent à la disposition du grand public une panoplie de dispositifs. Et ce afin d’inciter les particuliers à utiliser les isolants thermiques dans leurs bâtiments.

7.1. Eco-PTZ : Éco-prêt à taux zéro

Les propriétaires occupant ou bailleur y compris en copropriété peuvent bénéficier d’un prêt Eco-PTZ. Les sociétés civiles non soumises à l’impôt sur les sociétés souhaitant entamer des travaux d’amélioration thermique en sont également concernées. Le montant varie de 7 000 à 30 000 € à taux zéro et sans conditions de ressources. Ce prêt est remboursable sur 10 à 15 ans. Le logement doit être achevé depuis 20 ans. Le dispositif est ouvert jusqu’en 2021.

7.2. Prime énergie pour l’isolation thermique (ou certificats d’économies d’énergie, C2E)

Cette prime est offerte par les fournisseurs d’énergie (EDF, Engie, Total…) pour inciter les propriétaires à réaliser des travaux de rénovation énergétique. Ainsi, une fois les travaux achevés, ils versent l’argent. En contrepartie, ils sont crédités d’un certain nombre de kWh CUMAC. Plusieurs éléments entrent en facteur pour déterminer le montant de la prime. On cite ainsi la zone climatique, la nature des travaux à entamer, la surface impactée et le chauffage utilisé. Pour obtenir la prime, les particuliers doivent utiliser des isolants à critères techniques bien déterminés. Les caractéristiques requises varient selon l’endroit où l’isolant est utilisé.

  • Isolation des combles perdus : R ≥ à 7 m2.K/W ;
  • Isolation des combles ou toitures en métropole : R ≥ à 6 m2.K/W ;
  • L’Isolation des combles ou toitures en outre-mer : R ≥ à 1,5 m2.K/W;
  • Isolation des murs en métropole : R ≥ à 3,7 m2.K/W ;
  • L’Isolation des murs en outre-mer : R ≥ à 0,5 m2.K/W ;
  • Isolation des planchers : R ≥ à 3 m2.K/W ;
  • L’Isolation des toitures terrasses : R ≥ à 4,5 m2.K/W.

7.3. Programme « Habiter mieux » de l’ANAH

L’Agence Nationale de l’Habitat ANAH offre un programme intitulé « Habitat mieux « . Il est destiné à ceux qui souhaitent entamer des travaux pour apporter une amélioration minimale de 25% de la performance énergétique du domicile. Ce programme concerne les propriétaires et syndicats de propriétaires aux revenus modestes. Le logement occupé à titre de résidence principale doit être achevé depuis plus de 15 ans. Les immeubles doivent avoir moins de 15 ans. Le montant maximum est de 1 600 € et 2 000 € selon le niveau de ressources du foyer.

7.4. MaPrimeRenov pour Isolation thermique

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique CITE permet de déduire le montant des travaux engagés pour une amélioration thermique d’une propriété de la valeur d’impôt sur le revenu. Ce dispositif s’est transformé en une prime davantage ciblée. C’est ainsi l’Agence nationale de l’habitat (Anah) qui verse cette prime. Ceci, en application de l’article 15 de la loi de finances pour 2020. A compter du 1er janvier 2021, MaPrimeRenov est ainsi étendue à tous les ménages. Par ailleurs, le CITE est définitivement supprimé. Ce crédit est destiné aux propriétaires, aux locataires et aux occupants à titre gratuit.

7.5. TVA à taux réduit (5,5%)

Les autorités françaises appliquent un TVA à taux réduit (5,5%) aux travaux de rénovation énergétique. Cela inclut l’isolation thermique, l’économie d’énergie, et la production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable.

Les bénéficiaires de ce dispositif sont les propriétaires occupants, bailleurs ou syndicats de propriétaires, les locataires et occupants à titre gratuit et les sociétés civiles immobilières. Le logement doit être achevé depuis plus de 2 ans.

7.6. Isolation thermique: Aides des institutions locales

Celles-ci couvrent en effet les aides financières proposées par les régions, départements, communes, intercommunalités, caisses de retraites.

7.7. Réduction d’impôt Denormandie

Les bailleurs qui comptent effectuer des travaux de rénovation énergétique peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu Denormandie. Les travaux doivent être d’au moins 25 % du prix du logement acheté. Pour obtenir cette réduction, le logement rénové doit se situer dans l’une des villes bénéficiaires du programme Action coeur de ville.

7.8. Coup de pouce économies d’énergie

Ce dispositif permet aux ménages en situation de précarité énergétique de bénéficier de deux types d’aides. Il s’agit de la prime Coup de pouce chauffage ou la prime Coup de pouce isolation. Il est disponible depuis 2019. Le montant de la prime varie ainsi en fonction du niveau de revenu du foyer.

7.9. Isolation thermique: Chèque énergiei

Le Chèque énergie s’offre aux ménages ayant des ressources modestes pour payer les factures d’énergie. Il sert également à financer les travaux de rénovation pour l’amélioration énergétique. Le montant peut varier entre 48 € et 277 €. C’est l’administration fiscale qui établie la liste des bénéficiaires de ce dispositif. Elle est ainsi déterminée en fonction du revenu fiscal de référence (RFR). Le nombre d’unités de consommation (UC) par foyer est aussi pris en considération.

7.10. Isolation thermique: Exonération de la taxe foncière

On propose aux familles ayant des bâtiments achevés avant le 1er janvier 1989 cette exonération. Ils doivent se situer dans l’une des communes où une exonération a été votée.

7.11. Aides d’Action logement

Les propriétaires occupants ou bailleurs et les sociétés civiles immobilières (SCI) peuvent bénéficier des aides d’Action logement pour financer les travaux d’amélioration énergétique. Le logement doit être situé dans une des communes du programme Action coeur de ville.

Pour plus d’informations sur l’isolation thermique des habitations, cliquez ici

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email