Choisir la bonne ventilation pour sa maison

Grilles de ventilation et bouches d’extraction
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Qu’il s’agisse d’une nouvelle construction ou de travaux d’isolation dans un bâti existant, changer ou optimiser son système de ventilation intérieure dans une maison permettra de diminuer efficacement le taux d’humidité, la vapeur d’eau et la pollution générés par l’occupation humaine et autres sources, afin de garantir une bonne qualité de l’air intérieur et de profiter d’un habitat sain et durable.

Grâce à une ventilation adaptée, le renouvellement de l’air sera parfaitement maîtrisé, diminuera les déperditions de chaleur et par la même occasion le montant de votre facture énergétique.

La ventilation intérieure, vitale et réglementée

Une bonne isolation thermique et phonique et une ventilation performante sont toujours associées. Sachez avant tout qu’un système de ventilation (VMC- ventilation mécanique contrôlée) général et permanent est une obligation légale pour tout habitat construit après 1982. Cettes réglementation est régie par des textes très précis.

  • La circulation d’air du logement doit se faire depuis des entrées (pièces de vie sèches comme le salon et les chambres ) et s’évacuer là ou se concentrent humidité et mauvaises odeurs liés ( cuisine, salle de bains, WC).

C’est la base de le ventilation mécanique contrôlée VMC

Le principe de fonctionnement de la VMC

La Ventilation Mécanique Contrôlée de par son fonctionnement va assurer un renouvellement d’air maîtrisé et constant, une ventilation permanente dans toutes les pièces de la maison 365 jours par an, et ceci pour un faible coût de fonctionnement.

système de ventilation mécanique contrôlée

 

 

La VMC comprend 4 éléments de base : un moteur dans un caisson où sont branchées des gaines qui transportent l’air dans toutes les pièces, des grilles de ventilation et bouches d’extraction qui règlent le débit.

Grilles de ventilation et bouches d’extraction

 

Quels sont les différents types de VMC ?

Les appareils et les technologies de traitement de l’humidité par la VMC se déclinenet en différents modèles qui répondent aux divers besoins des habitats :

La VMC simple flux sans ou avec fonction hygroréglable a pour action un renouvellement simple et automatique de l’air en continu. La VMC simple flux à fonction hygroréglable possède en plus des bouches d’extractions (hygro A) et des entrées d’air ( hygro B).

-La VMR ( ventilation mécanique répartie ) est une solution de ventilation économique utilisée principalement en rénovation qui fonctionne en simple flux mais de façon horizontale, permanente et autonome.

La VMC double flux fonctionne comme son nom l’indique en double réseau de ventilation: elle récupère les calories chaleur de l’air ambiant des pièces humides lors de son extraction vers l’extérieur et récupère cet air neuf ( jusqu’à 70 % à 90 % de récupération selon le type de modèle) pour l’envoyer vers les pièces de vie. C’est un système de ventilation intéressant pour réduire les déperditions énergétiques et apporter un confort thermique.

« Une installation de VMC double flux demande des expertises particulières, nous vous conseillons de confier cette installation à nos professionnels en rénovation thermique et traitement de l’humidité »

 La ventilation positive hygroréglable, la nouvelle génération de ventilation pour un air sain

La plupart des habitats sont équipés d’un système de ventilation mécanique contrôlée VMC, une solution fonctionnant par dépression qui permet le renouvellement de l’air intérieur. L’inconvénient majeur réside dans le fait que l’air extérieur entrant peut être humide ou froid et pollué, tout ce qu’il ne faudrait pas pour assurer un traitement efficace de l’humidité intérieure.

Défaut qui est pris en compte par la VMH ( ventilation positive hygroréglable). Un système innovant qui fonctionne à l’inverse d’une VMC : soit par surpression. Différents points d’insufflation et les différents éléments de ce système aspirent l’air extérieur pour l’insuffler à l’intérieur de l’habitat. Grâce à une filtration à particules, des résistances et un micro-processeur interne, cet air extérieur est filtré, préchauffé et hygrorégulé. Grâce à une légère surpression cet air sain est envoyé à l’intérieur.

Véritable solution pour un habitat sain, et pour réaliser des économies d’énergies, le fonctionnement de la VMH offre un air renouvelé moins humide et froid, ce qui limite les besoins en chauffage. Grâce au fonctionnement automatique selon la température de l’air inspiré et la température souhaitée à l’intérieur de la maison, l’utilisateur d’une VMH peut gérer toutes les constantes par télécommande, modifier les débits et la température de préchauffage tout comme l’hygrométrie de l’air !

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email