Rénovation thermique : l’isolation des sols et planchers

isolation des sols et planchers
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Du sol à la toiture et aux combles, en passant par les murs et ses ouvertures, une maison perd de la chaleur si on ne réalise pas une isolation thermique globale. Au niveau du sol les déperditions énergétiques s’évaluent entre 7 à 10 %, taux qui se rajoute à la facture d’énergie et de chauffage (selon les source de l’ADEME -Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie).

« Avec l’encouragement des aides financières gouvernementales et les différentes méthodes d’isolation des sols et planchers, optez pour une isolation thermique performante. »

Demandez votre bilan énergétique global

Isolation thermique du sol de la maison

Dans le projet de rénovation énergétique d’un bâtiment à basse consommation d’une maison individuelle ou d’un logement, l’isolation des sols doit faire partie de votre projet tout comme l’isolation des murs intérieurs, l’isolation des combles et de la toiture. Pour un résultat optimal, utilisez les bons isolants thermiques et faites appel à des experts de l’isolation.

Isolation thermique : Les revêtements de sol sont-ils suffisants ?

Si les revêtements de sol (carrelage, parquet, moquette…) sont des remparts entre la dalle et le plancher, ils sont loin d’être suffisants pour éviter les déperditions de chaleur. Pour gagner entre 7 et 10 % de chaleur, économiser sur sa facture de chauffage, bénéficier d’un meilleur confort, il est important de bien isoler les sols avec des isolations performantes.

A savoir : Que ce soit lors d’une construction ou pour isoler les sols d’un bâti existant , l’isolation peut se faire sur tous types de sols

Techniques d’isolation : Evaluer la configuration des sols à isoler

Faut-il isoler par le dessus ou le dessous ?

Le type d’isolation du sol à mettre en œuvre dépendra de la configuration des lieux.

Isoler par le dessus ou le dessous dépend du vide sanitaire existant et accessible ou de l’existence d’un sous-sol ( local non chauffé) situé sous le plancher bas. Dans ce cas, on privilégie l’isolation par le dessous soit sur le plafond de la cave ou par le vide sanitaire ou des panneaux isolants seront collés ou vissés sur le plafond du sous-sol.

Dans le cas d’une construction en terre-plein où le sol est constitué d’une dalle coulée sur le terrain donc sans accès par le dessous, plusieurs solutions existent pour créer une isolation par le dessus :

  • Réaliser une chape isolante contenant un matériau isolant soit une chape flottante, des options idéales pour installer un plancher chauffant (électrique rayonnant ou à eau et basse température).
  • Poser un isolant de synthèse sous la dalle
  • Créer un plancher à hourdis soit des poutrelles en béton qui encadrent des entrevous. La dalle est coulée sur un ferraillage.

Isolation des sols et planchers sur bâti existant :

Choisir les bons isolants thermiques

En vue de retenir la chaleur dans un habitat par le sol lors de la rénovation des planchers, le choix de l’isolant thermique est primordial. Leurs propriétés de performance se révèlent par une faible

conductivité, une bonne résistance thermique et l’épaisseur de l’isolant.

Les isolants en laine de roche, polystyrène, polyuréthane, isolant en ouate de cellulose ou chanvre sont préconisés. Il est important d’étudier les spécificités de chaque type d’isolant pour les sols et plafonds afin d’atteindre une bonne performance énergétique.

Comment calculer la performance d’un isolant ?

La performance énergétique d’un isolant se mesure par sa résistance thermique R qui dépendra de deux variables : la conductivité du produit isolant ( lambda) et son épaisseur. Pour concevoir un habitat neuf économe en énergie et labellisé ( BBC) , il est nécessaire d’augmenter les résistances thermiques de 1,5 à 2 m2K/W.

Faire appel à des spécialistes pour l’isolation des sols

A conditions de respecter certains critères d’éligibilité, les travaux d’isolation du sol et plafond réalisés par des entreprises agréées, rentrent dans le cadre d’un projet de rénovation énergétique et permettent de bénéficier d’aides financières.

Depuis le 1er septembre 2014, bénéficiez d’un crédit d’impôt de 30% pour financier votre rénovation énergétique par l’isolation des sols.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email