Isolation phonique

poly gris isolation phonique
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Améliorer l’isolation phonique, ou l’importance du diagnostic

Pour un réel cadre de vie confortable dans un appartement, il est important dans un projet de rénovation intérieure de se protéger des nuisances sonores du voisinage ( bruits de pas, bruits d’impacts, mouvements humains et matériels qui sont souvent dus à une mauvaise isolation acoustique.

Isolation phonique dans le neuf : La réglementation acoustique (NRA)

La nouvelle réglementation acoustique (NRA) concerne tous les bâtiments résidentiels neufs dont le permis de construire est postérieur à janvier 1996. Elle définit les exigences minimales face aux bruits extérieurs comme les bruits aériens et trafic routier en façade calculées en mesure décibels dB qui peut très bien atteindre 45 dB.

Cette réglementation n’exige pas des cloisons intérieures ou des planchers spécifiques. On comprend bien que cette norme ne représente absolument pas un confort acoustique suffisant. Il est évident qu’il est important de de procéder à une isolation phonique supplémentaire.

La réglementation pour l’isolation phonique en rénovation 

Contrairement aux exigences en isolation thermique dans le neuf, il n’y a aucune réglementation phonique obligatoire dans l’ancien.

Pour obtenir un confort phonique dans un logement ou une maison existante, nous conseillons de vous conformer au minimum aux exigences de la réglementation acoustique dans le neuf ( NRA) en visant une isolation phonique supérieure.

Isolation phonique : l’importance du diagnostic

Différentes solutions de protection d’isolation thermique et phonique dans un habitat peuvent être choisis après avoir bien posé le diagnostic acoustique.

Dans cette analyse, nous identifions la nature des nuisances sonores, l’origine du bruit et les parois qui le transmettent, l’intensité du bruit en dB pour définir les corrections à apporter au niveau de la consistance des matériaux isolants et des parois qu’il faudra isoler.

Les réponses donneront une direction pour choisir la meilleure solution d’isolation thermique et phonique à adopter et les travaux à réaliser.

Lors de la construction d’une maison ou d’un bâtiment résidentiel, il n’est pas toujours facile de prévoir les nuisances au bruit et leurs voies de passage. Pour obtenir les meilleurs résultats, des programmes de rénovation énergétiques et phoniques sont privilégiés avec l’utilisation de matériaux isolants murs et plafonds qui garantissent une protection énergétique et phonique.

Lors de l’étude d’une rénovation globale soit thermique soit phonique, nous identifions les parois de transmission du bruit. Ces transmissions peuvent être indirectes ou latérales soit provenir des planchers/plafonds ou être diffusées par les parois verticales. Il faudra penser à réaliser une isolation acoustique du plafond ainsi qu’une isolation des murs.

« Un diagnostic complet en rénovation énergétique et phonique d’un habitat a toute son importance tant pour assurer la performance d’isolation, l’économie de la mise en œuvre, le cout engendré et le confort de vie. »

Choisir un bon isolant phonique ?

Pour une application d’isolation qu’elle soit réalisée sur les parois verticales (murs) ou horizontales ( planchers et plafonds), l’isolant devra être de structure poreuse ou fibreuse, une texture qui permettra d’emprisonner et d’amortir le bruit. La souplesse de l’isolant est aussi un critère de choix important en vue d’apporter une protection et une correction acoustique.

Les indices des matériaux d’isolation phonique

Les performances d’isolation phonique des matériaux de construction sont définies par des indices exprimés en dB (mesure du bruit en décibels) selon la typologie et la provenance de la nuisance sonore.

  • Les bruits aériens : indice Rw, plus il est important, plus il agit sur la performance d’affaiblissement acoustique

  • Les bruits d’impacts ou de chocs : l’indice est Δ Lw exprimé en dB

  • Correction acoustique : exprimé par un coefficient global α w définit de 0 à 1. Le chiffre 1 définit une absorption totale du bruit d’un local.

Faire appel à un professionnel certifié RGE vous permet de bénéficier des différentes aides financières pour entreprendre des travaux de rénovation en isolation thermique et phonique

Demandez une analyse et un devis gratuit

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email